Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

L’AISNE FRAPPÉE PAR DE NOUVELLES RESTRICTIONS DE L’USAGE DE L’EAU

Depuis le 21 septembre, l’usage de l’eau est limité plus drastiquement dans le département picard. La préfecture de l’Aisne a pris un arrêté en ce sens et réglemente provisoirement la consommation à la fois pour les particuliers, les collectivités locales et les professionnels. « Le département de l’Aisne connaît depuis plusieurs semaines un déficit pluviométrique. Les […]

Depuis le 21 septembre, l’usage de l’eau est limité plus drastiquement dans le département picard. La préfecture de l’Aisne a pris un arrêté en ce sens et réglemente provisoirement la consommation à la fois pour les particuliers, les collectivités locales et les professionnels.

« Le département de l’Aisne connaît depuis plusieurs semaines un déficit pluviométrique. Les débits des rivières baissent rapidement et ont franchi les seuils de déclenchement de mesure de restriction des usages de l’eau sur quatre bassins du département », expliquent les services préfectoraux.

« Cette situation conduit à la signature d’un arrêté préfectoral restreignant provisoirement les usages de l’eau et plaçant en alerte les bassins de l’Aisne et de la Serre. Les bassins de l’Ourcq et de l’Automne restent en alerte conformément aux arrêtés du 21 août 2020. »

Parmi les dispositions prises, celles concernant la consommation d’eau par les particuliers sont les plus nombreuses. Le remplissage des piscines et le lavage privé des véhicules sont à présent interdits tout comme l’arrosage des pelouses implantés depuis plus d’un an. Quant à l’arrosage des potagers et des jardinières, il ne peut se faire qu’avant 10h00 ou après 18h00 à condition qu’il « soit géré de manière économique».

Les collectivités locales doivent, notamment procéder à une « limitation du nettoyage des chaussées, caniveaux, surfaces extérieures imperméabilisées et façades aux besoins strictement nécessaires pour assurer l’hygiène et la salubrité publique » et proscrire l’alimentation en eau des fontaines publiques en circuit ouvert. Concernant les activités professionnelles, plusieurs dispositions limitent l’irrigation des cultures selon la provenance de l’alimentation en eau et la nature des plantations. Les industries et les commerces doivent restreindre leur consommation « au strict nécessaire ».

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet