Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LANCEMENT DU PLAN ARBRE ET FORÊT 2021-2027 EN CÔTE D’OR

Le département de la Côte-d’Or se place au 6e rang des départements forestiers métropolitains avec 329 000 hectares de surface boisée. “La forêt est indispensable au maintien de la biodiversité, au bon fonctionnement des sols, à la stabilité du climat et à la qualité de l’air et de l’eau. Le Département mène depuis plusieurs années […]

Le département de la Côte-d’Or se place au 6e rang des départements forestiers métropolitains avec 329 000 hectares de surface boisée.

La forêt est indispensable au maintien de la biodiversité, au bon fonctionnement des sols, à la stabilité du climat et à la qualité de l’air et de l’eau. Le Département mène depuis plusieurs années une politique ambitieuse et volontariste pour lutter contre les incidences du changement climatique sur la forêt” explique le département de la Côte-d’Or. Ces incidences  du changement climatique sont notamment l’assèchement des sols, la remontée de maladies méridionales, les attaques d’insectes et la multiplication des événements météorologiques comme les tempêtes ou la hausse des températures qui ont compromis l’équilibre de certains peuplements comme les chênes pédonculés, les hêtres, ou les frênes. Le département souhaite planter des espèces plus “tolérantes” afin de préserver les écosystèmes forestiers. Autre axe essentiel de la politique du département : favoriser les zones boisées dans les villes. Dans cette optique, le 1er janvier 2021, un nouveau programme destiné aux communes souhaitant implanter des “îlots de fraîcheur” dans leur centre bourg a été mis en place. 

Régis Michon, directeur de l’agence territoriale Bourgogne-Est de l’Office National des Forêts (ONF) explique sur le site du département le sens de cette politique forestière :

Contrairement à la majorité des autres départements, le département de la Côte-d’Or a choisi de maintenir une politique forestière, parfaitement cohérente avec le Contrat Régional Forêt Bois porté par le binôme État/Région. Ce nouveau plan d’actions a été élaboré avec l’ensemble des acteurs de la forêt, dont nous faisons partie, et nous sommes heureux de voir que nos idées ont été prises en compte. Il faut s’adapter au changement climatique en rendant les villes plus habitables avec la création de poumons verts et de ceintures vertes ; en diversifiant nos actions en matière de biodiversité en restaurant, par exemple, les mares forestières ; en encourageant des projets de chaufferies bois valorisant les plaquettes forestières locales. En façonnant des forêts plus résistantes au réchauffement climatique et plus résilientes. Pour anticiper l’évolution du climat, il faut diversifier les essences en remplaçant, par exemple, le hêtre par des essences locales plus résistantes comme l’érable champêtre et le tilleul, ou par des essences plus méridionales comme le cèdre de l’Atlas. Dans un siècle, nous aurons en Côte-d’Or l’actuel climat du sud-ouest de la France alors autant s’y préparer !” 

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

L’ASSOCIATION OSE NETTOIE LE BOIS DE LA GRANGE DE MONCEAUX DE DÉCHETS, AIDÉE PAR LES ROMS INSTALLÉS LÀ

DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’association de bénévoles Organe de sauvetage écologique (OSE) a poursuivi son combat contre les dépôts sauvages au Bois de la Grange, au Val Maubuée. Les Roms qui campent là ont donné un sérieux coup de main pour collecter et les collectivités territoriales, pour emporter les tonnes de déchets. Par ailleurs les gendarmes vont veiller en permanence sur les sites naturels de Seine-et-Marne.