Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

L’ART S’AFFICHE DANS LES RUES DE TROYES

Puisque le public ne peut pas se rendre au musée, ce sont désormais les musées qui sortent de leurs murs pour aller vers le public. Depuis le début du mois de mars 2021 une campagne d’affichage est l’occasion de découvrir dans les rues de Troyes quatre œuvres conservées par les musées municipaux.

Ce n’est pas parce que les musées sont actuellement fermés qu’il faut pour autant oublier l’art. En attendant de pouvoir retrouver leur public, les musées municipaux troyens ont lancé diverses initiatives. Une nouvelle campagne d’affichage a par exemple été lancée le mercredi 3 mars dernier sur 25 sucettes du mobilier urbain. Quatre affiches originales et inédites représentent ainsi chacune une œuvre phare des collections permanentes des musées troyens. Des œuvres accompagnées d’un message d’attente et d’impatience, toujours teinté d’humour. Une raison de plus pour sortir de chez soi pour déambuler dans sa ville.

C’est justement une représentation de la modernité et du mouvement que le Musée d’Art moderne ( actuellement en travaux) a choisi de mettre en lumière avec Le Footballeur, une œuvre du peintre Robert Delaunay exposée dans la rétrospective Translations. « J’irai droit au but ! J’ai hâte de vous revoir », le message de l’affiche a le mérite d’être clair.

Le musée des Beaux-Arts et d’archéologie ou Musée Saint-Loup, a choisi comme message « Mon chien et moi sommes parés pour vous accueillir ! » pour habiller l’affiche du portrait du 17e siècle L’Enfant au petit Chien, une œuvre de Jacob Gerritz Cuyp et Bartholomeus van Bassen.

C’est La Sibylle d’Europe qui a été choisie par le musée de Vauluisant – musée d’histoire de Troyes et la Champagne. « Je vous attends. Je me suis armée de patience ! », C’est par ces mots qu’elle interpelle les passants.

Près du Bassin de la préfecture, la mascotte du musée d’histoire naturelle a quant à elle « … revêtu [sa] plus belle robe à rayures pour vous revoir ! ». Normal, c’est un zèbre.

Se promener… et naviguer sur internet

En attendant la réouverture des lieux culturels, le pôle muséal a mis en place d’autres initiatives. Le public est par exemple invité à visiter les coulisses des musées. L’occasion de suivre les conservateurs grâce à des vidéos de présentation de quelques œuvres. Du côté du musée d’histoire naturelle par exemple, c’est notamment un autre son de cloche concernant le pangolin qui se fait entendre. Si celui-ci a longtemps été désigné à tort comme bouc émissaire, ce mammifère presque entièrement recouvert d’écailles est en fait victime des vertus médicinales qu’on lui attribue…

Autre initiative sur internet, les Musées de Troyes Chez Vous ont par exemple organisé Sept Semaines Toutes En Couleurs, un concept interactif de présentation de quelques unes des œuvres qu’ils conservent.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet