Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LE BUDGET DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE L’AISNE ORIENTÉ VERS LA SOLIDARITÉ

« Ce budget est un budget de crise », souligne Nicolas Fricoteaux, le président du conseil départemental de l’Aisne. Les conséquences de la Covid-19 ont largement pesé sur les finances de la collectivité territoriale et même si, les dépenses exceptionnelles ont été étalées sur les cinq prochaines années conformément aux préconisations de l’État, le budget 2021 s’en […]

« Ce budget est un budget de crise », souligne Nicolas Fricoteaux, le président du conseil départemental de l’Aisne. Les conséquences de la Covid-19 ont largement pesé sur les finances de la collectivité territoriale et même si, les dépenses exceptionnelles ont été étalées sur les cinq prochaines années conformément aux préconisations de l’État, le budget 2021 s’en ressent.  « Nous devons faire face à une réalité sociale, nous serons au rendez-vous : nous assumerons nos compétences et les moyens que nous devrons déployer en conséquence. Nous devrons être aux côtés de nos partenaires, ce qui implique un fort niveau d’investissements et aura un impact sur l’encours de la dette. Collectivement nous ferons face, même après juin 2021. »

Avec 71,5 % du budget de fonctionnement consacré à l’aide sociale (393,1 millions d’euros), la marge de manœuvre est restreinte. Le poids de l’accompagnement des bénéficiaires du RSA (Revenu de solidarité active) ne cesse de plomber les comptes du conseil départemental quand le reste à charge, autour de 33 %, s’élève à 45 millions d’euros « alors qu’il n’était que de 21,5% en 2012 ». « Nous avons eu des échanges avec le cabinet de la ministre Gourault : l’Aisne pourrait intégrer un groupe de travail en vue d’expérimenter la recentralisation du RSA», précise Nicolas Fricoteaux.

Malgré des dépenses en hausse et des prévisions de recettes fléchées vers le bas, les élus axonnais entendent bien participer à la relance économique. Dans ce dernier budget de la mandature, la part de l’investissement est en augmentation de 1,5 %, soit 58,6 millions d’euros, dont 10,2 millions d’euros consacrés aux collèges. Par ailleurs, le budget de fonctionnement dédié au secteur « Culture, vie sociale, jeunesse, sports et loisirs » enregistre une hausse de 7,1 %. « Sur les dépenses, notamment facultatives, nous ne baissons pas la garde et continuons à soutenir tous nos partenaires, notamment associatifs. »

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet