Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LE CREUSOT, QUAND UN FAIT DIVERS DEVIENT VIRAL

La ville du Creusot est devenue, en quelques jours, la star des réseaux sociaux et cela, bien malgré elle. Le « buzz » a commencé le week-end dernier lorsqu’un TGV a fait un arrêt inopiné dans la gare de Saône-et-Loire pour débarquer un passager… Dimanche soir, un train direct Paris-Nice a fait une halte surprise, à mi-parcours, […]

La ville du Creusot est devenue, en quelques jours, la star des réseaux sociaux et cela, bien malgré elle. Le « buzz » a commencé le week-end dernier lorsqu’un TGV a fait un arrêt inopiné dans la gare de Saône-et-Loire pour débarquer un passager…

Dimanche soir, un train direct Paris-Nice a fait une halte surprise, à mi-parcours, dans la gare TGV Le Creusot-Montceau-Montchanin, située sur la commune d’Écuisses. La raison : un passager refusait de porter un masque. « Le voyageur sans papier d’identité ni masque de ce TGV a effectivement pu bénéficier d’un arrêt exceptionnel de neuf minutes en gare du Creusot-Montchanin TGV pour visiter la Bourgogne-Franche-Comté. Un des chauffeurs de la gendarmerie du Creusot l’attendait même sur le quai », explique alors, non sans humour, la SNCF. 

Après une petite phase d’incompréhension, certains voyageurs de la rame s’emparent de « l’événement » pour faire un peu d’esprit sur les réseaux sociaux, soulignant que le voyageur qui pensait débarquer sur la Côte-d’Azur se retrouve « au milieu de nulle part, en Bourgogne ». La boutade publiée, notamment sur Twitter, si elle amuse certains, provoquent la colère d’autres. Et crée une petite polémique comme seul Internet en a le secret… Le Creusot devient alors le symbole de la « France profonde ».

Le Gorafi en remet malicieusement une couche…

La (petite) histoire aurait pu en rester là et tomber dans les oubliettes du numérique si un célèbre site d’informations parodiques n’y avait pas ajouté son grain de sel. En effet, dans son édition d’hier, Le Gorafi publiait « Coronavirus – Dorénavant, toute personne refusant de porter un masque sera envoyée au Creusot ». 

Dans ce vrai-faux article, les auteurs expliquent, avec espièglerie, que « Le gouvernement a fait voter un décret en urgence dans la nuit. Celui-ci stipule que toute personne refusant de porter un masque dans les lieux où le port de celui-ci est obligatoire sera immédiatement envoyé au Creusot (71) ». Et ravive la querelle entre les moqueurs « bobos » et les partisans de la ruralité, allant même jusqu’à suscité « l’indignation » du personnel politique local. Jamais, pourtant, la ville au marteau-pilon n’aura été si populaire…

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet