Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LE DÉPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE AIDE LES BÉNÉFICIAIRES DU RSA À S’ORIENTER VERS LES EMPLOIS VACANTS

La dernière réunion du conseil départemental a été riche et fructueuse. Un point-clé des délibérations des élus de Seine-et-Marne a porté sur l’aide aux BRSA (Bénéficiaires du RSA) dans leur quête d’un emploi, alors même que de nombreuses offres restent non pourvues. Un dispositif a été mis en place.

Le constat de départ est aussi simple que paradoxal : il existe en Seine-et-Marne, comme dans bien d’autres départements, de nombreuses personnes qui ne trouvent pas d’emplois et, dans le même temps, de nombreux emplois qui ne trouvent pas preneurs. Et ce n’est pas juste une question d’inadéquation ou de manque d’envie.

Des entreprises locales peinent à trouver du personnel, particulièrement dans certains métiers, que l’on qualifie de « filières en tension ». C’est le cas en particulier de l’hôtellerie-restauration, de l’agriculture ou des espaces verts. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles des BRSA ne se portent pas candidats. Parmi celles-ci, il y a le sentiment de ne pas être préparés ou encore une méconnaissance des métiers et des entreprises concernés, voire des préjugés négatifs à leur endroit.

Pour y remédier, le conseil départemental a décidé de mettre en placer au plus vite un dispositif adapté. Celui-ci joue sur deux leviers complémentaires : le ver les blocages grâce à la formation ; et améliorer l’offre par une incitation financière.

Un appel à projets a été lancé en avril 2022 et le comité de sélection l’a déclaré fructueux au mois de mai suivant.

Un organisme performant

Le Conseil départemental a donc avalisé ces choix et retenu BimBamJob, une entreprise sociale doublée d’un organisme de formation reconnu, créée en 2015 par un tandem de jeunes entrepreneuses. En 6 ans, elles ont largement fait leurs preuves, en coachant plus de 6 000 personnes, en organisant plus de 2 000 ateliers et en ayant, pour ce faire, créé une soixantaine d’emplois.

La méthode consiste en un double accompagnement, collectif au travers des ateliers, et individuel, pour permettre de retrouver confiance, de prendre conscience de ses capacités et de recevoir de l’aide dans les moments cruciaux, par exemple avant un entretien. Il s’agit aussi, dans ce cas, de mettre en phase les BRSA avec les secteurs qui recrutent, en répondant à leurs demandes d’informations et à leurs besoins de formation.

Le budget de cette opération approuvé par le Conseil départemental se monte à près de 950 000 euros. Il est entièrement financé par le Fonds Social Européen, dans le cadre de la relance consécutive à l’épidémie de covid.

Crédit photos : Djile – AdobeStock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet