Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LE FESTIVAL DU FILM HISTORIQUE DE COMPIÈGNE BAT SON PLEIN

Jusqu’au 13 novembre, la Cité impériale va vivre au rythme de la 21e édition du festival du film, qui marque un retour aux sources cette année en associant, de nouveau, créations cinématographiques et transmission de l’Histoire. Avant-premières, œuvres du répertoire classique, documentaires ou films d’animation, la programmation promet d’être éclatante.

Ce week-end, l’ouverture du festival créait l’événement avec la projection, en avant-première, de Couleurs de l’incendie, en présence de l’acteur et réalisateur Clovis Cornillac. Adaptation du roman de Pierre Lemaitre, la suite d’Au revoir là-haut était très attendue au cinéma Le Majestic de Compiègne.

L’histoire, qui se déroule en 1927 alors que l’Europe s’apprête à vivre un bouleversement tragique, dépeint les prémices du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

Pour la 21e édition du festival, les programmateurs ont souhaité, en effet, revenir aux fondamentaux en proposant des œuvres, témoins de l’Histoire. « Créé autour du 11 novembre, date anniversaire de l’Armistice de 1918 qui fut signé à Compiègne, nous avons choisi d’associer la force du cinéma à la transmission de la mémoire », souligne Philippe Marini, le maire de la cité de l’Oise. Une affiche éclectique qui réunit des réalisateurs venus de tous horizons.

Chaplin, Annaud, Branagh et les autres

Parmi les grands témoins d’époques troubles, Charles Chaplin était à l’honneur, hier, avec la diffusion de Charlie Chaplin, le génie de la liberté, un documentaire réalisé par François Aymé et Yves Jeuland, avec la voix de Mathieu Amalric. Ce portait composé de séquences inédites était suivi du chef-d’œuvre, Les lumières de la ville. Cet après-midi, les enfants pourront s’émerveiller devant un classique du cinéma d’animation japonais à la bibliothèque Saint-Corneille, Le tombeau des lucioles de Isao Takahata.

Ce soir, les cinéphiles découvriront le nouveau film de Kenneth Branagh consacré aux classes ouvrières irlandaises, Belfast.

Les Compiègnois auront, par ailleurs, l’opportunité de revoir Le Caporal épinglé de Jean Renoir, de suivre en avant-première Godland de Hlynur Palmason et Corsage de Marie Kreutzer. La soirée de clôture proposera, dimanche, la projection de Notre-Dame brûle de Jean-Jacques Annaud.

Programmation complète sur compiegne.fr

Crédit photos: Mphillips007 – GettyImages.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet