Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LE PRÉFET DE L’AISNE EN CHARGE DE LA SÉCURITÉ DES JO 2024

Le ministère de l’Intérieur a nommé, mercredi dernier, Ziad Khoury, au poste de coordinateur national pour la sécurité des Jeux olympiques et paralympiques Paris 2024. Arrivé en nombre 2019 à Laon en provenance de la préfecture de la Haute-Saône, l’ancien énarque s’est illustré, notamment, par son engagement sur les questions sécuritaires et la lutte contre l’illettrisme. Il sera remplacé, le 28 juin prochain, par Thomas Campeaux, conseiller d’État.

Après un peu plus de 18 mois en poste dans l’Aisne, Ziad Khoury va être appelé à occuper de nouvelles fonctions, sur nomination du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin. L’annonce a été publiée le mercredi 2 juin dans le Journal officiel. À partir du 28 juin prochain, il deviendra donc coordinateur national pour la sécurité des Jeux olympiques et paralympiques Paris 2024.

Sur Twitter, l’intéressé s’est dit très honoré de cette nouvelle affectation. « C’est une mission de confiance et un défi que j’aborderai à partir du 28 juin avec honneur, humilité et enthousiasme. »

De septembre 2013 à août 2016, il a occupé des fonctions similaires puisqu’il avait en charge la direction de la sûreté et de la sécurité lors de l’Euro 2016 de foot.

Une action remarquée pendant la crise sanitaire

Arrivé en novembre 2019 à la préfecture de Laon, Ziad Khoury a eu à gérer dans l’Aisne la crise liée à la pandémie de la Covid-19. Il avait créé la controverse en prenant, le 24 mars 2020, un arrêté interdisant la vente d’alcool afin d’éviter « les troubles et violences, notamment intra-familiales » pendant la période de confinement. Un arrêté finalement abrogé au bout de 24 heures.

Il s’est fait remarquer, par ailleurs, pour son implication dans la lutte contre l’illettrisme et l’illectronisme ainsi que sur les questions liées à la sécurité, que ce soit en matière de violences routières ou de démantèlement des trafics de stupéfiants.

Son successeur – Thomas Campeaux – occupe actuellement le poste de directeur des libertés publiques et des affaires juridiques au ministère de l’Intérieur.

Crédit photos: Lazyllama- Shutterstock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet