Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LE TÉLÉSCOPE SPATIAL JAME WEBB EN PARTANCE POUR LA GUYANE

Avant d’être envoyé dans l’espace depuis Kourou, en principe le 18 décembre prochain, le JWST (James-Webb space telescope) doit d’abord arriver en Guyane. C’est en bateau qu’il va commencer son périple.

C’est bien sûr l’étape la plus courte en distance et la plus longue en temps que devra franchir le JWST, avant de succéder à Hubble. Celui-ci, après tente années de bons et loyaux services multiplient les avaries et fonctionne, depuis le mois d’août, sur un ordinateur de secours. Il est temps que le James-Webb, incarnant une nouvelle génération, prenne le relais. Ce sera chose faite d’ici la fin de l’année.

Conçu par la NASA, il a vu le jour en Californie. Le plus simple aurait été de l’emporter en avion via l’aéroport Félix-Eboué. Mais voilà entre l’aéroport de Cayenne et le centre spatial il y a 96 km de route… et quelques ponts.

Or, les experts estiment que certains d’entre eux risqueraient de ne pas supporter la charge du télescope, qui fait tout seul plus de 6 tonnes, auxquelles il faut rajouter l’emballage de protection et le convoi. Il y a peut-être aussi des questions de sécurité, s’agissant d’un équipement de haute précision, fruit d’un programme évalué à 10 milliards de dollars.

Le périple 

D’ailleurs, pour sa sécurité, aucun détail du voyage qu’il entreprend, ni heure ni date ni point de passage, n’est communiqué. On n’en connaît que les grandes lignes.

Le port d’embarquement du nouveau télescope spatial est Long Beach, au sud de Los Angeles. Il doit d’abord suivre les côtes ouest du Mexique et de l’Amérique centrale. Puis, il passera par le canal de Panama. Enfin, il longera la côte nord-est de l’Amérique du Sud, jusqu’à Kourou.

Plus précisément, il débarquera au port de Pariacabo, à quelques kilomètres du centre spatial qu’il gagnera en camion. La NASA et l’ESA, qui est chargée de l’envoi de JWST dans l’espace, se donnent ensuite 55 jours pour préparer la dernière phase.  

Ariane V pour accompagnatrice 

C’est le lanceur vedette d’Arianespace qui se chargera de la dernière étape, aussi brève que décisive : emporter le JWST à 1, 5 millions de km de la Terre, dans l’ombre de celle-ci, d’où il pourra observer l’univers à  loisir et en débusquer les mystères.

Après quelques inquiétudes dues à une coiffe récalcitrante, la fusée a mené à bien une nouvelle mission le 30 juillet. Elle semble fin prête. Un dernier test devrait avoir lieu le 22 octobre prochain, avec la mise sur orbite de deux satellites de télécommunications. 

Crédit photos: Téléscope James Webb- Domaine Public.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet