Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LE VIDÉASTE WIL AIME REÇOIT LE PRIX DES ARTS DE LA CULTURE

Wilhem Oxybel, dit Wil Aime, s’est vu remettre ce prix prestigieux au Sénat, ce samedi 23 octobre. Ses premières et courtes vidéos ont été réalisées en Guadeloupe. Aujourd’hui, encensé par la critique, il fédère 5 millions d’abonnés.

Wilhem Oxybel est né il y a un peu plus de 26 ans au Morne-à-l’Eau. Il a grandi dans les Hauts-de-Seine, où dès 11 ans il s’est tourné vers le théâtre. A 19 ans, il crée ses premières vidéos, très brèves et teintées d’humour. Puis, il se passionne pour les procédés narratifs, de façon à créer un univers avec très peu de moyens.

Ses premiers thèmes sont tirés de sa propre expérience, des histoires de ses proches, du milieu étudiant qui l’environne durant ses études de maths, poursuivis jusqu’à un master en maths et probabilités. De cette époque, date des œuvres comme « L’Art de la tromperie » ou « Comment sortir de la Friendzone ».

Wil Aime adopte un procédé ambitieux et spectaculaire. Le public est confronté à une énigme, tirée de la vie quotidienne, sociale ou sentimentale, qu’il peut résoudre en étant attentif au moindre détail. Dans ses vidéos, aucun n’est là par hasard. Il s’inspire du « fusil de Tchekhov », selon qui « si un fusil est accroché au mur dans le 1er acte, il faut qu’il serve dans le 2ème ou le 3ème acte. » Tout est pensé, rien n’est gratuit dans sa mise en scène. Il baptise sa maison de production, créée en 2018, « Chaque détail compte« .

Le jeune vidéaste a dû allonger la durée de ses oeuvres, sans pour autant lasser le spectateur. Il a pour atout son brio technique, puisé dans une connaissance méticuleuse du cinéma. Il tourne avec un Iphone, assisté de deux amis qui le relaient, pour tourner quand lui-même joue ou pour l’aspect production. Ses vidéos sont diffusées sur Facebook et Youtube. Depuis deux ans, il les sous-titre systématiquement en anglais.

Un triomphe public 

Ses œuvres tranchent sur le commun des vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux. Le succès est venu vite, par le bouche à oreille, repris par les critiques, et ne se dément pas. A l’heure actuelle, il cumule 350 millions de vues pour ses petits films. Sa première vidéo, un peu ambitieuse, « Comment sortir de la Friendzone 1 » a été vue 44 millions de fois. Et la plus connue « l’Art de la tromperie », plus de 63 millions de fois.

Grâce au sous-titrage, il s’est fait connaître aux Etats-Unis et dans les pays anglo-saxons. Récemment, bénéficiant de lieux de tournage pus appropriés et de moyens plus importants, il a tourné des œuvres plus longues, comme « Le Procès », « Le dilemme du prisonnier » ou « Le Gendre idéal », sur des histoires policières ou judicaires. Il a déjà refusé des propositions du cinéma.

Un jour prochain sans doute, il en poussera la porte, « quand je serai prêt », dit-il. Lors de la remise du Prix des arts et de la culture, les rappeurs Joey Starr et Passi ont été aussi distingués.

Crédit photos: DR_BlacKultur – Twitter.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

SEINE-ET-MARNE : UNE VASTE FERME SOLAIRE LANCE LA MUTATION COMPLÈTE DE LA RAFFINERIE DE GRANDPUITS

ÉNERGIE

L’ancienne raffinerie de Grandpuits est en pleine reconversion. TotalEnergies y a comme objectif « zéro pétrole ». La première étape s’achève d’ici décembre prochain, avec la mise en service d’une ferme solaire de 28 hectares. Trois autres productions complèteront l’ensemble : le recyclage de plastiques ; la fabrication de plastiques alternatifs ; et celle de biocarburant pour les avions.