Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LES GUYANAIS AU JO DE TOKYO

Il y a pour finir 8 sportifs originaires de Guyane qualifiés pour les Jeux Olympiques, où ils porteront les couleurs de la France.

En tête d’affiche, il y a déjà les deux médaillés de Rio en 2016. Qui a pu oublier avoir vibré face aux exploits de nos handballeuses ? Elles n’avaient été battues qu’en finale par la Russie. Parmi elles, dans le rôle de pivot et défenseuse, Béatrice Edwige, qui a grandi à Mana, a donc déjà une médaille d’argent. Si elle va à Tokyo avec ses coéquipières, c’est avec l’ambition de faire encore mieux.

Autre médaillé d’argent, le nageur Mehdy Metella, membre du relais 4x100m qui a fini second de la finale olympique, derrière les Américains et un certain Michaël Phelps… absent aux Jeux pour la première fois depuis 1996. Mehdy, lui, sera bien là, aligné encore sur le relais mais aussi sur le 100m papillon, après avoir surmonté l’épreuve d’une opération à l’épaule. 

Ce brillant nageur a été attiré vers les bassins par sa grande sœur, l’inoubliable Malia Metella, elle aussi médaille d’argent, la première pour la Guyane… et la famille. C’était en 2004 aux Jeux d’Athènes. La judokate Lucie Décosse a marché sur ses traces, avec une médaille d’argent à Pékin en 2008, et fait mieux encore en décrochant la médaille d’or à Londres 4 ans plus tard. L’escrimeur Ulrich Robeiri a lui aussi gagné une médaille d’or, celle de l’épée par équipe à Pékin.   

Les sprinteurs 

A Tokyo, on verra d’autres champions guyanais, notamment les sprinters. La jeune Gémima Joseph, née à Kourou il y a 19 ans, athlète pleine de promesses, sera alignée sur 200m. Marvin René, 26 ans et originaire de Cayenne, a déjà connu la fièvre olympique aux JO de Rio avec ses coéquipiers du 4 x 100m. Il récidivera 4 ans plus tard.

A ses côtés, il y aura un coureur explosif, qui a déjà couru le 100m en 10’’07, Amaury Golitin, né à Cayenne il y a 24 ans.

Les autres

3 autres qualifiés olympiques guyanais figurent dans des disciplines moins en vue. Leila Heurtaut, originaire de Mana, est tout heureuse d’avoir bénéficié d’une « wild-card » pour prendre part au tournoi de karate dans la catégorie des moins de 61kg.

Enfin, les frères Mawem, Bassa l’aîné et Mickael le cadet, aussi spectaculaires qu’attachants (ce n’est pas du luxe dans leur discipline), sont doublement heureux d’avoir vu l’escalade inscrite au programme olympique de Tokyo comme « sport additionnel » et de s’être qualifié tous les deux, parmi les 20 grimpeurs retenus au total.

Crédit photos: Dan POTOR- Shutterstock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet