Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

LES MAIRES DE L’OISE INTERPELLENT ÉLISABETH BORNE SUR LA HAUSSE DE LA FACTURE ÉNERGÉTIQUE

À l’initiative du sénateur de l’Oise, Édouard Courtial, et du maire de Laigneville, Christophe Dietrich, plus de 200 maires du département ont cosigné une lettre ouverte adressée à la Première ministre pour lui demander d’agir face à l’augmentation du coût des énergies qui impacte fortement les finances des collectivités locales.

Les maires de Beauvais, de Compiègne, de Senlis, de Chantilly et leurs homologues de 200 autres communes de l’Oise ont paraphé une lettre ouverte adressée à la Première ministre, Élisabeth Borne, pour que l’État prenne des mesures de compensation en faveur des collectivités locales face à l’augmentation du prix de l’énergie.

Cette hausse représente « une charge insurmontable pour nombre d’entre elles ». C’est le maire de Laigneville, conseiller départemental et membre du comité directeur de l’Association des maires de France (AMF), Christophe Dietrich, qui est à l’origine de ce signal d’alarme.

« En effet, si les entreprises et les particuliers bénéficient de mesures fortes, trop peu a été fait pour les collectivités locales. Ce ne sont pas les 430 millions d’euros votés par la loi de finances rectificatives en 2022 ou l’allègement, d’ailleurs insuffisant, de la taxe intérieure sur la consommation finale d’électricité (TICFE) qui vont suffire aux collectivités locales pour leur permettre de faire face à cette augmentation sans précédent », écrivent-ils.

Intervention de l’État demandée

Dans cette lettre, les élus de l’Oise attirent l’attention du Gouvernement sur les « risques de banqueroute » des communes fragilisées et rappellent que certaines ont déjà été contraintes de fermer des équipements publics comme des piscines municipales ou des bibliothèques.

Elles mettent en garde, par ailleurs, sur le report de certains investissements par les municipalités « qui aura un impact important sur le tissu économique local » ou sur d’éventuelles augmentations d’impôts.

« Nous espérons que vous serez sensible à notre initiative qui appelle, au-delà des clivages partisans et des postures, à l’action et aux résultats concrets, notamment, en ce qui concerne le bouclier tarifaire pour les écoles, le périscolaire, les centres de loisirs et les gymnases ou encore mettre fin aux incohérences qui, par exemple, obligeront d’ouvrir les fenêtres des écoles en plein hiver plusieurs fois par jour. »

Crédit photos: Nando Vidal – Gettyimages.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet