Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

L’OISE A VOTÉ LE PEN, MAIS LES GRANDES VILLES ONT CHOISI MACRON

Comme dans une trentaine d’autres départements, la situation s’est inversée d’une élection à l’autre. Il y a 5 ans, Emmanuel Macron avait obtenu 53,28 % et 25 000 suffrages d’avance sur sa concurrente. Cette fois-ci Marine Le Pen ramasse 52,73 % et devance de 21 000 voix le président sortant. C’est dans les cités moyennes et les villages qu’elle fait l’essentiel de son score.

Beauvais a placé Macron en tête avec plus de 57 % des voix. Les autres grandes villes du département ont fait de même. Il a obtenu près de 66 % à Compiègne, près de 68 % à Creil, près de 63 % à Nogent, et 60 % à Senlis. Même Noyon, dans une zone où les lepénistes sont bien implantés, lui a donné la majorité… mais de 11 voix seulement. 

Dès lors que l’on passe aux villes de moindre importance, Marine Le Pen reprend l’avantage. Hormis Beauvais et son agglomération, Compiègne et sa zone d’influence, et toute la région de Senlis, Chantilly, Gouvieux, Creil et Nogent, la carte électorale de l’Oise est quasiment monocolore, c’est la mosaïque des bourgades et villages qui ont placé en tête la candidate RN.

Ceinture noire  

Si l’on regarde plus en détail les scores de celle-ci, ce qu’il y a de plus notable c’est la formation, au nord du département, à la limite de la Somme, d’une sorte de ceinture noire. Il y a là environ 120 ou 150 communes rurales, dont pas plus d’une demi-douzaine ne dépasse les 500 ou 600 habitants.

Beaucoup d’entre elles ont donné une forte avance à la candidate. Elle y dépasse souvent les 60 %. Et dans une trentaine de ces villages, elle obtient plus de 70 % des  suffrages.

Dans le coin Nord-Est, c’est-à-dire la région de Noyon, où, on a l’a dit, le lepénisme désormais de fortes racines, elle atteint dans certains villages les 80 %. C’est le cas à Solente, avec 84 %, et Flavy-le-Meldeux, avec 82 %. 

Le prochain rendez-vous est en juin aux législatives. Il faudra voir si avec, un retour à une offre plurielle, notamment à gauche, le RN restera aussi haut. Et surtout si ses candidats feront le poids comparés à leur chef de file. Il n’est pas certain en effet que, dans un paysage politique bouleversé et incertain, l’étiquette suffise à garantir un bon score à ceux qui la portent.              

Crédit photos: Laurence Soulez – GettyImages.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

OISE : UNE MANIFESTATION DE SOUTIEN AU DROIT À L’AVORTEMENT À BEAUVAIS

SOCIÉTÉ

À l’appel de plusieurs associations dont le Foyer des jeunes travailleuses (FJT), plusieurs dizaines de manifestants se sont réunis, samedi après-midi, devant l’hôtel de ville de la préfecture de l’Oise afin de témoigner de leur solidarité avec les Américains. Le 24 juin dernier, la Cour suprême des États-Unis a, en effet, remis en cause le droit constitutionnel d’accès à l’IVG.