Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

L’UNIVERSITÉ DE DROIT DE REIMS ACCUEILLE LA DEUXIÈME FEMME DOYENNE DE SON HISTOIRE POUR LA RENTRÉE 2020

Anaïs Danet est titulaire d’un doctorat en droit de l’université de Bordeaux, elle y débute sa carrière professionnelle en tant qu’ATER. « En 2017, après avoir obtenu le prix de la recherche de l’École nationale de la magistrature 2017 pour sa thèse sur La présence en droit processuel, elle entre à l’URCA comme maître de conférence […]

Anaïs Danet est titulaire d’un doctorat en droit de l’université de Bordeaux, elle y débute sa carrière professionnelle en tant qu’ATER. « En 2017, après avoir obtenu le prix de la recherche de l’École nationale de la magistrature 2017 pour sa thèse sur La présence en droit processuel, elle entre à l’URCA comme maître de conférence puis devient professeure agrégée des universités en 2019. Ses travaux de recherche portent notamment sur le droit processuel, la visioconférence et s’inscrivent plus largement dans une dialectique entre efficacité économique de l’institution judiciaire et protection des droits fondamentaux processuels » précise le site de l’Université.

Anais Danet ©photos: Université de Reims Champagne-Ardenne

Membre du centre d’études juridiques sur l’efficacité des systèmes continentaux (CEJESCO), elle est également élue du conseil d’administration de l’URCA depuis 2020. Elle a pris ses fonctions aujourd’hui mardi 1er septembre : « Il s’agira, d’abord, de relever le défi à court terme de la rentrée universitaire : après plusieurs mois d’une crise sanitaire sans précédent qui a éloigné nos étudiants et nos nouveaux bacheliers des bancs de l’école, il est important que notre communauté reste mobilisée comme elle l’a admirablement été ces derniers mois, pour accueillir en présentiel, à la rentrée, l’ensemble de nos étudiants sur nos campus, autant que cela sera possible compte tenu des précautions sanitaires qu’il nous faudra prendre. L’heure est à l’anticipation et l’organisation : la menace d’une reprise de l’épidémie de Covid19 ne doit pas être ignorée, mais elle ne doit pas condamner toute possibilité pour nos jeunes de profiter d’un environnement propice à l’apprentissage, à la réflexion et au développement de la vie étudiante » précise Anaïs Danet.

L’université de Reims montre donc l’exemple en Champagne-Ardenne en nommant pour la seconde fois de son histoire une femme doyenne alors que cela reste rare à l’échelle nationale.
Une autre femme a été nommée à la tête de l’université de Nantes pour cette rentrée 2020, il s’agit de Carine Bernault.

La France, à la traine dans les nominations de femmes à des postes de responsabilité y compris dans l’enseignement, semble en prendre doucement le chemin à cette rentrée 2020, mieux vaut tard que jamais…

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet