Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

MAGASIN LIBRE : DENIS, UN MAGASINIER ATYPIQUE

La parenthèse Magasin Libre est arrivé à son terme. Malgré cela, nous avions un ultime portrait à vous présenter et celui-ci vaut le détour. Nous avons croisé Denis. Un homme aussi charmant qu’apprécié de tous à Magasin Libre. Malvoyant depuis quelques années et accompagné de son chien guide Najou, ce globe-trotteur nous offre une unique perspective de son été. Sagesse et gentillesse sont au rendez-vous.

Quel est le meilleur adjectif que vous utiliseriez pour décrire ML et pourquoi ?

Branché. Très branché pour tous les âges, il y a un côté vintage qu’on peut trouver au champ Garden avec son éclairage qui date de jadis. De vulgaires petites ampoules, une musique qui donne un charme et un côté Nouvelle-Orléans. Et puis le club ! Une ambiance qui me rappelle Ibiza avec ses jeux de lumière et sa techno. C’est la seule chose que je peux encore apercevoir (rires…) Comment ne pas être ravi lorsqu’on débarque dans un lieu où on croise toutes sortes de personnes géniales ? Je rêvais d’un lieu de la sorte mais c’était de l’utopie, ce n’était pas possible et là, bah c’est juste au coin de la rue. C’est fou !

Quel a été votre soirée préférée à ML et pourquoi ?

Cette question n’est pas évidente du tout. J’en ai fait la grande majorité et aucune ne se ressemble, certes, mais toutes les rencontres ici sont belles et ne peuvent pas être classées. Dire qu’une soirée est meilleure qu’une autre, ce serait comme dévaloriser les autres. Globalement, il n’y a rien à jeter, tout est bon. 

Quel est le meilleur concert que vous ayez fait à ML ?

Celui de Yuksek. J’ai ses disques à la maison, je l’écoute et juste l’apercevoir mixer devant toi c’est assez fantastique. J’ai également pu échanger avec lui et parler avec les gens que t’écoute dans ton salon, c’est rare, c’est une chance et ça fait du bien ! Tu te dis, je suis vraiment devant lui, c’est dingue comme sensation !

Je me dois aussi de mentionner ma rencontre avec Doc Gyneco avec qui j’ai pris quelques photos ! Sa manière de me prendre dans ses bras, de me faire des bisous (rires…) quand il m’a vu avec ma canne blanche, ça m’a touché ! C’est un sacré personnage médiatique et un homme adorable !

Le soir même, Djibril Cissé a pris de son temps pour venir me saluer ! Il aurait pu rentrer dans sa voiture, m’ignorer et partir. Mais son staff m’a interpellé pour savoir si je voulais prendre des photos et je n’allais pas refuser. J’ai trouvé ça géant ! Des photos prises par des personnes que je ne connaissais pas puis elles m’ont proposé de me les envoyer par Messenger, ça fait partie des soirées inoubliables ! C’est ça Magasin Libre pour moi ! 

Nous sommes à Magasin Libre. Qu’est-ce que ça signifie, être libre pour vous ?   

C’est ce que je vis actuellement. Je viens ici quand je veux être avec mon chien, je rentre quand je veux, et aucune règle, ni loi ne peut m’en empêcher ! 

J’ai envie de prendre un exemple qui m’a marqué cette année. Lorsque la guerre en Ukraine a commencé, j’étais à Quartier Libre et tous les soirs quand je voyais ces gens chanter et danser, je ne pouvais pas m’empêcher de penser à tous ces Ukrainiens qui se faisaient décimer et donc priver de leur liberté. 

On n’a pas le droit de bombarder un peuple pour quelques idées que ce soit ou quelques bouts de territoire, la liberté est pour tout le monde. Que tu sois blanc, noir, riche, pauvre et j’en passe, tout le monde doit y avoir le droit ! On ne piétine pas les gens et on ne bafoue pas l’être humain, on a qu’une vie et elle mérite d’être bien vécue ! 

Et j’en reviens à cet endroit, la liberté est ce qu’on trouve ici. Il n’y a aucune contrainte.

Cette deuxième édition de ML va bientôt arriver à son terme.  Quel a été le plus grand highlight de l’été à ML pour vous ?

Il se trouve qu’Arnaud Bassery, le patron du projet, m’a téléphoné alors que je ne le connaissais pas. Il était prévu qu’il y ait un tournage télévisé dans ce lieu, sur ce lieu. Arnaud a tenu à ce que je sois sur ce reportage pour parler de ce lieu, il a pensé à moi et j’ai trouvé ça touchant.

Lorsque France Télévisions m’a contacté pour me donner les horaires de rendez-vous pour le tournage, je me suis rendu compte que c’était réel et j’ai trouvé ça fabuleux ! Je considère que je suis quelqu’un comme les autres et avoir eu cette chance, de croiser l’équipe de télévision et d’échanger avec eux, je suis juste reconnaissant d’avoir rencontré des gens aussi chaleureux et généreux. Et ça vaut pour tout le personnel et la direction de Magasin Libre.

Si vous deviez améliorer une seule chose de cet endroit (ML), qu’est-ce que ce serait et pourquoi ?

Je vais être très personnel. Nous sommes sur de vieilles usines désaffectées et le plancher n’est pas très droit pour une personne avec une canne, un chien et ne voit plus rien (rires…).

Sinon dans la conception du projet, il n’y a rien à améliorer, tout est efficace. Le meilleur exemple, il n’y a pas de barrière sociale. Que tu sois tatoué avec un style pas dans la norme ou une personne en chemise et chaussures habillées, tu prends ta consommation et tu vas t’asseoir sur une palette, comme tout le monde.

ML nous a habitués à avoir des artistes populaires depuis maintenant deux éditions. Pour l’année prochaine, qui aimeriez-vous voir ?

Le groupe « L’impératrice » ! Tu les fais venir ici et c’est le feu assuré ! Toute leur bande, et Flore Benguigui au chant, ils font de la très bonne électro et c’est français ! Que ce soit à New York, Barcelone ou au bout du monde, ils remplissent les salles ! On a eu Big Ali, Doc Gyneco, Yuksek donc pourquoi pas ! 

Quelle est la chose la plus dingue que vous ayez faite à Magasin Libre cet été, la plus inavouable ?

Alors, ça m’est arrivé plus d’une fois mais j’ai souvent une fille qui vient me voir et qui vient m’embrasser sur la bouche (rires…).

On a appris à se connaître depuis un moment, elle me trouve sympa, elle dit que j’ai la classe et on s’entend super bien ! A chaque fois qu’elle me croise, j’ai le droit à mon petit baiser et c’est toujours inattendu, ça fait plaisir (rires…).

Crédit photos: Pernell Lebas.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

NATIONAL

WHISTCOM, DE L’ART À LA SCIENCE

CONTRIBUTIONS

Cabinet spécialisé en stratégie orale et destiné aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs (Louis Vuitton, Stellantis, Sodexo, L’Oréal, Belco…), Whistcom accompagne depuis 2015 ses clients, individuellement ou en groupe, dans leurs prises de parole, en interne ou à l’externe, en donnant la priorité à l’expression du naturel et l’empathie de l’orateur, ingrédients indispensables à un discours percutant.