Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

MAISON PASSIVE : LE BON PLAN

Les jeudi 8 et vendredi 9 octobre 2020, l’antenne régionale de La fédération Française de la construction passive organise à Troyes/Pont-Sainte-Marie les Journées Pros de la Fédé – Édition Champagne-Ardenne. Avec au programme des conférences et retours d’expériences ainsi que des visites de bâtiments certifiés passifs, cet événement réservé aux professionnels, s’adresse notamment aux architectes, […]

Les jeudi 8 et vendredi 9 octobre 2020, l’antenne régionale de La fédération Française de la construction passive organise à Troyes/Pont-Sainte-Marie les Journées Pros de la Fédé – Édition Champagne-Ardenne. Avec au programme des conférences et retours d’expériences ainsi que des visites de bâtiments certifiés passifs, cet événement réservé aux professionnels, s’adresse notamment aux architectes, constructeurs, maîtres d’ouvrage, élus, bailleurs sociaux, promoteurs immobiliers, fabricants et distributeurs de matériaux et de matériels.

D’architecture bioclimatique, la maison passive est construite et isolée de façon à limiter les besoins en chauffage sous le seuil des 15 Kwh/m2/an. Au-delà de l’aspect économique, sa très faible consommation d’énergie est aussi un atout en faveur de la protection des ressources terrestres et de la réduction des émissions de CO2.

Si la maison passive ne nécessite pas plus de l’équivalent de 1,5 litres de fuel par m² par an, c’est parce qu’elle est conçue et orientée de façon optimale. L’objectif étant de capter au maximum la chaleur du soleil, en prévenant les surchauffes estivales. Tout l’enjeu réside par conséquent dans la limitation des déperditions thermiques. Pour cela, l’isolation du toit, des murs et des planchers est optimale. Mais pas seulement. La suppression des ponts thermiques – ce sont des points particuliers de la structure permettant le passage de la chaleur – grâce à l’isolation par l’extérieur notamment, est également primordiale. Enfin, les portes et les fenêtres (à triple vitrage) requièrent également une qualité d’isolation supérieure.

Avant l’ère de la maison passive, ce sont les filets d’air – sans parler des courants d’air dans certains cas – qui permettaient de renouveler l’oxygène d’une habitation. Mais avec la « maison sans chauffage », il est impensable de ne pas les éradiquer. Rendue étanche à l’air, la maison passive nécessite donc d’être ventilée. L’installation d’une ventilation contre flux à récupération de chaleur garantit à l’intérieur de la maison non seulement le maintien en température, mais également un air filtré, d’excellente qualité.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet