Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

MALTRAITANCE ANIMALE : SAISIE DE 59 CHEVAUX EN SAONE-ET-LOIRE

C’est suite au jugement du 11 mars 2020 du tribunal correctionnel de Mâcon que les pompiers et les  gendarmes, aidés par une brigade cynophile, sont intervenus avec la Direction départementale de la protection des populations. Celle-ci, en liaison avec le maire, avait informé de ces infractions le Procureur de la République dès 2018. Elle avait […]

C’est suite au jugement du 11 mars 2020 du tribunal correctionnel de Mâcon que les pompiers et les  gendarmes, aidés par une brigade cynophile, sont intervenus avec la Direction départementale de la protection des populations. Celle-ci, en liaison avec le maire, avait informé de ces infractions le Procureur de la République dès 2018. Elle avait dû, d’autre part, en fin d’année 2019, aider elle-même à la reconstruction des clôtures indispensables pour éviter tout risque en matière de sécurité routière. Les habitants de la commune avaient en effet constaté les divagations régulières de ces animaux sur la voie publique.

Il était prévu que tous les animaux de cet élevage, chevaux et chiens, soient remis à des associations de protection animale reconnues d’utilité publique. Mais à ce jour, aucun des chiens n’a été retrouvé. Seuls les cinquante-neuf chevaux du site ont été remis à la SPA de Paris et à l’association « La Réserve », intervenant pour le compte de la SPA de Lyon et du sud-est.

Dans un communiqué, le préfet de Saône-et-Loire a rendu hommage à ces associations, grâce auxquelles une solution a pu être trouvée. En effet, l’exécution du jugement ayant été différée du fait de la crise sanitaire, elles étaient déjà présentes depuis plusieurs mois sur le site, afin de veiller à la bonne protection des animaux. En plus de leur savoir-faire précieux en la matière, elles ont également apporté leur aide logistique pour assurer l’enlèvement des chevaux détenus par cet élevage.

La lutte contre la maltraitance animale étant une de ses priorités, cette opération est l’occasion pour le Ministère de l’agriculture de rappeler à tous les propriétaires leurs obligations et leurs responsabilités vis-à-vis de leurs animaux.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet