Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

MARNE : LE MAIRE D’ÉPERNAY INTERPELLE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE AU SUJET DES COMMERCES DE PROXIMITÉ

« En décidant de procéder à un nouveau confinement afin de ralentir la vitesse de transmission de la Covid-19, vous avez, je le sais, pris une décision d’une exceptionnelle gravité compte tenu de ses conséquences pour de très nombreuses activités économiques et sociales de notre pays. Au vu de la propagation de la pandémie, cette décision […]

« En décidant de procéder à un nouveau confinement afin de ralentir la vitesse de transmission de la Covid-19, vous avez, je le sais, pris une décision d’une exceptionnelle gravité compte tenu de ses conséquences pour de très nombreuses activités économiques et sociales de notre pays.

Au vu de la propagation de la pandémie, cette décision s’impose malheureusement.

Si je me permets de vous saisir aujourd’hui, c’est parce que les modalités du confinement, telles que définies par le gouvernement, créent objectivement une réelle injustice pour les commerçants indépendants et franchisés par rapport à la grande distribution et aux géants du commerce en ligne, s’agissant de la commercialisation des produits n’entrant pas dans la catégorie des produits dits de première nécessité.

Il en découle une incompréhension profonde et une colère justifiée des intéressés.

Depuis le déconfinement de mai dernier, j’ai personnellement eu l’occasion de visiter de très nombreux commerces de proximité. J’ai pu observer avec quelle rigueur ils avaient mis en place les protocoles sanitaires. J’ai pu observer que leurs clients attendaient patiemment leur tour dehors afin de respecter les jauges admises à l’intérieur des commerces. J’ai pu enfin observer, partout, le respect des gestes barrières à l’intérieur de ces commerces.

Au moment où nous travaillons à sauver le commerce de proximité dans nos villes moyennes et petites communes, au moment où l’État et les collectivités déploient des moyens importants pour maintenir un tissu économique en cœur de villes et de villages, ce traitement différencié est perçu par nos commerçants comme le « coup de grâce » qui ruine tous leurs efforts.

Maire d’Épernay, président de son intercommunalité et président de l’Association des maires de la Marne, je partage leur sentiment d’une profonde inégalité.

Comment justifier ce qui est légitimement perçu comme une discrimination par ces commerçants indépendants ou franchisés ?

Toute décision, si grave soit-elle, doit, me semble-t-il, veiller au respect de l’équité entre les acteurs impactés. Je sais que vous partagez cette conviction. Je sais également que vous êtes personnellement ouvert au dialogue. Vous nous l’avez démontré, notamment lors de votre visite à Epernay, il y a un an. Or, nous avons là une situation objectivement injustifiable et inacceptable.

C’est la raison pour laquelle, je me permets d’appeler votre attention sur cette profonde injustice. Je suis certain que des solutions existent et je vous fais confiance pour demander au gouvernement d’agir au plus vite. Il en va de l’intérêt de tous. » conclut le maire d’Épernay.

Depuis l’annonce du reconfinement de nombreux commerçants et restaurateurs partout en France risquent de mettre la clef sous la porte.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

MARNE

ON A TESTÉ POUR VOUS « CAPELLI, LE SALON » À REIMS

TENDANCE

Parce qu’avec la grisaille qui s’installe progressivement, on a envie de nouveauté, de se dépasser et parfois même d’un bon changement pour se remettre sur les rails de l’hiver qui ne tardera pas à pointer le bout de son nez. Les mérites de Bertille vantés par quelques un(e)s, nous nous sommes empressés de prendre rendez-vous auprès de cette jeune femme à la douceur particulière. Rendez-vous Rue Jean Jaurès à Reims pour un moment de complicité et de détente.

MARNE

CHAMPAGNE VINCENT BLIARD : DES CONVICTIONS PROFONDES QUI SE CULTIVENT DEPUIS 1960

TENDANCE

Pionnier du bio dans les années 1960, le Champagne Vincent Bliard est aujourd’hui représenté par la nouvelle génération formée par Florence et Antoine. Avec leur mantra « de souffle et de terre », ils poursuivent le travail des générations précédentes et réinventent avec brio les cuvées ! C’est sur le village d’Hautvillers que se trouvent ces jeunes Récoltants-Manipulants, pour qui le travail du bois est une signature et témoigne de leur histoire.