Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

MARTINIQUE : PROLONGATION DU COUVRE-FEU , RÉDUIT D’UNE HEURE

Le couvre-feu est rétabli sur tout le territoire à partir de ce mercredi 8 décembre à 20h. Les déplacements devront être justifiés par des « motifs impérieux », professionnels, familiaux ou de santé. Cette mesure, due à la dégradation accélérée ces jours-ci de la situation sanitaire, est prise pour 2 semaines et reconductible au-delà.

La nouvelle a pris tout le monde de court. L’épidémie rebondit bien plus vite qu’on pouvait s’y attendre. Mais pour les épidémiologistes, l’étonnant eut été qu’il ne se passât rien.

D’abord, la 5ème vague a atteint l’Europe. Rien ni personne n’a pu jusqu’à présent arrêter ces vagues successives. Les pays qui avaient adopté la stratégie « zéro covid » ont été contraints de l’abandonner. Seuls, pour le moment, les vaccins ont permis de  ralentir la progression du virus et d’en limiter les effets.

Ensuite, la conjugaison de deux phénomènes a fragilisé la Martinique et la Guadeloupe face à la progression de l’épidémie. D’une part, la crise sociale et son cortège de réunions et de manifestations ont incité bien des gens à abandonner les gestes barrière et toute distanciation. La circulation du virus s’est donc à nouveau accélérée.

D’autre part, les réfractaires au vaccin ont continué de plus belle à donner de la voix et à dissuader les insulaires de se protéger. Si bien que le taux de personnes de plus de 12 ans « disposant d’un schéma vaccinal complet » stagne un peu au-dessus de 40 %. 

Les chiffres du nouveau rebond de l’épidémie

Le résultat est visible dans les dernières données publiées par les autorités sanitaires. Depuis quelques jours, le taux d’incidence est remonté d’environ 140 nouveaux cas pour 100 000 habitants, jusqu’à 175 hier, mardi 7 décembre, soit 3,5 fois le seuil d’alerte. Le taux de positivité a doublé, passant de 2,5 % à environ 5 %. Le nombre de nouveaux cas en 24 heures qui était passé progressivement de 60 à 90, a bondi à 149.

L’effet est déjà visible sur le nombre de patients covid hospitalisés en soins critiques. Alors que les fois précédentes, il y avait un décalage de 3 semaines, là, en dix jours, ils sont passés de 25 à 40. Les services concernés se rapprochent de la saturation. Enfin, alors que l’on déplorait en moyenne 1 ou 2 décès par jour, il y a eu 9 morts entre le lundi 6 décembre et le lendemain. 

Le couvre-feu et les autres mesures 

Le préfet de Martinique, Stanislas Cazelles, testé lui-même positif au covid ce lundi, a été amené à prendre une série de mesures de protection, dont le rétablissement du couvre-feu. Celui-ci prend effet aujourd’hui même à 20h et jusqu’à 5h du matin. Il n’y a plus de dérogation jusqu’à 22h pour les ERP (établissements recevant du public). Une catastrophe pour les restaurants, cinémas, salles de spectacle et le secteur du tourisme. Il faudra, pour sortir, avancer un motif impérieux, d’ordre professionnel, familial ou de santé, et présenter une attestation de déplacement dérogatoire accompagnée d’un justificatif.       

Les établissements scolaires devront appliquer le protocole sanitaire de niveau 3 dit « orange » jusqu’aux vacances de Noël. Pour les entreprises, le télétravail est recommandé et les célébrations de fin d’année déconseillées en dehors de précautions très strictes. Enfin, un nouvel appel à se faire vacciner dès 12 ans est lancé. Il y a urgence.

Crédit photos: Gwen Goat- Gettyimages.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

SEINE-ET-MARNE : UNE VASTE FERME SOLAIRE LANCE LA MUTATION COMPLÈTE DE LA RAFFINERIE DE GRANDPUITS

ÉNERGIE

L’ancienne raffinerie de Grandpuits est en pleine reconversion. TotalEnergies y a comme objectif « zéro pétrole ». La première étape s’achève d’ici décembre prochain, avec la mise en service d’une ferme solaire de 28 hectares. Trois autres productions complèteront l’ensemble : le recyclage de plastiques ; la fabrication de plastiques alternatifs ; et celle de biocarburant pour les avions.