Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

MEAUX ACCUEILLERA UNE DES 4 ÉCOLES NATIONALES OÙ SERONT FORMÉS LES POLICIERS MUNICIPAUX

4 écoles de formation pour les policiers municipaux vont être créées en France. Meaux est une des 4 villes retenues parmi toutes celles qui ont déposé un dossier de candidature. Les travaux devraient commencer l’an prochain et s’achever en 2025. L’objectif de ces écoles est de former 11 000 nouveaux agents d’ici 2026, quand elles seront toutes en fonction.

Jusqu’à présent, les policiers municipaux doivent se contenter des formations dispensées par le CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale), plus ou moins adaptées à leur cas. Ce dernier a donc décidé cet automne de créer 4 établissements spécialisés dans la formation de ces agents. 

La police municipale a toujours existé, mais elle était restée peu développée depuis la 2ème guerre. Remise en selle par une loi de 1995, elle a vu ses missions s’élargir et se complexifier pour faire face à la demande de sécurité des habitants. De plus en plus de villes s’en sont dotées. Et une partie des agents a été armée. Les policiers municipaux étaient près de 25 000 en 2021 et devait atteindre le nombre de 32 000 en 2026.    

Décision a donc été prise d’instituer 4 écoles de police municipale. Elles seront installées à Montpellier, Angers, Marseille et Meaux. Les deux premières disposent déjà d’un Institut national spécialisé d’études territoriales (INSDET), au sein duquel la nouvelle formation sera insérée. Marseille est le siège de la délégation régionale du CNFPT, mais devra créer un établissement spécifique pour recevoir son école de police municipale.             

Le projet de Meaux

Pour rejoindre ce trio de grandes villes, Meaux a bénéficié du soutien du conseil départemental de Seine-et-Marne, présidé par Jean-Claude Parisi, mais aussi des besoins exprimés en la matière par les villes de l’Ile-de-France.

Par exemple, Paris, qui ne dispose d’une véritables policiers municipaux que depuis un an, a prévu de faire passer leur nombre de quelques centaines à  5 000 en 4 ans. Les futurs agents des villes du Nord et de l’Est devraient aussi être formés à Meaux.  

La future école sera installée sur l’ancien site des Sablons-Bouillants. Elle prendra place dans le bâtiment désaffecté de la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) racheté par la ville. Il abritait le Centre de Formation des Adultes (CFA), qui l’a quitté depuis 7 ans. Il n’est bien sûr pas prêt à accueillir ses prochains occupants. La Ville doit commencer par achever les formalités de vente, mener à bien les études préliminaires et définir le plan des travaux, avec pour objectif leur achèvement en 2025.

Mise en valeur de la police municipale locale

Le maire, Jean-François Copé, se félicite évidemment de ce choix, en vue duquel il s’est beaucoup démené. Il évoque l’impact positif de la future école sur le tissu économique local. « La formation des futurs agents permettra d’avoir des retombées économiques, notamment pour nos commerçants, nos hôtels, nos restaurants… », a-t-il insisté. 

Il en profite aussi pour faire la promotion de sa propre police municipale. Son organisation et son efficacité ont fait l’objet d’un rapport de la Chambre régionales des comptes (CRC) d’Ile-de-France publié le mois dernier. Elle dispose, souligne la CRC, d’un effectif sans commune mesure avec des villes comparables et d’un contrat pluriannuel de moyens et d’objectifs, avec pour effet un taux de crimes et délits en recul très significatif depuis une vingtaine d’années. 

Crédit photos: Gwengoat_GettyImages.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet