Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

MONTAUBAN : LE COLLECTIF ART 82 BRAVE L’INTERDICTION D’ACCUEIL DU PUBLIC

“Nous, théâtres, compagnies, salles de concerts et de cinéma, acteurs culturels et socioculturels et artistes de Montauban et alentours, lançons une invitation afin d’accueillir le public pendant une heure, le 30 janvier 2021, de 15h à 16h au Rio Grande à Montauban, dans le strict respect des conditions sanitaires. Cette initiative part d’Avignon et de […]

Nous, théâtres, compagnies, salles de concerts et de cinéma, acteurs culturels et socioculturels et artistes de Montauban et alentours, lançons une invitation afin d’accueillir le public pendant une heure, le 30 janvier 2021, de 15h à 16h au Rio Grande à Montauban, dans le strict respect des conditions sanitaires. Cette initiative part d’Avignon et de la volonté de ses acteurs culturels de redresser la tête afin que les artistes puissent rencontrer des publics, que les publics puissent venir renouer avec l’émotion d’un moment de spectacle vivant” explique le collectif Art 82 qui rassemble Moissac Culture Vibration, la MJC de Montauban, La Boîte à Malice, La Brique Rouge Production, Eidos Cinéma et le Cinéma La Muse, Confluences, Les Fées du Son, L’Espace VO, Théâtre de l’Embellie et La Smac Le Rio Grande.

L’opération aura lieu ce samedi 30 janvier de 15 heures à 16 heures et accueillera  le public dans les lieux participants.

« Prenons dates pour dire que la vie est plus forte que la peur, que nous peuples de France, fidèles à la Liberté qui fait le ciment de notre République, ne pouvons plus nous résoudre à comprendre un gouvernement qui a choisi la liberté de commercer des hypermarchés à la liberté de fraterniser dans des lieux de proximité” explique le collectif. Une rébellion culturelle qui se veut responsable : “Acte de résistance résolu mais pas de défiance à la légalité, nous devons agir dans le respect des précautions sanitaires, mais en affirmant haut et fort que la vitalité de l’Art Vivant ne peut pas être une variable d’ajustement. Notre secteur économique a été mis à genoux et nous devons maintenant vivre des subsides d’un Etat qui joue aux mécènes de l’ancien régime. La dépendance aux indemnités ne doit pas être un motif pour se taire. Nous voulons vivre, accueillir des publics, donner de la joie, de l’émotion ou matière à réflexion, parce que c’est la vie que nous avons choisie” conclut le collectif Art 82.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

BEAUVAIS : CAROLINE CAYEUX ENTRE DANS LE NOUVEAU GOUVERNEMENT

POLITIQUE

Celle qui tient les rênes de la mairie de Beauvais depuis 2001, et s’est récemment rapprochée de la majorité présidentielle, a été nommée ministre chargée des Collectivités territoriales sous la double tutelle du ministre de l’Intérieur et des outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, Christophe Béchu.

Sa nomination à un portefeuille ministériel était attendue. Elle est, à présent, confirmée. Caroline Cayeux a été appelée par Élisabeth Borne pour occuper le poste de ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales au Gouvernement. Elle succède, en partie, à Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, battue lors des dernières élections législatives dans la sixième circonscription de l’Essonne.
Engagée depuis près de 40 ans au Rassemblement pour la République (RPR), à l’Union pour un mouvement populaire (UMP), puis chez les Républicains (LR), cette femme de droite proche de François Fillon faisait partie des 600 élus locaux à appeler à la réélection d’Emmanuel Macron, fin 2021. Conseillère régionale de Picardie de 2004 à 2011, puis sénatrice de l’Oise jusqu’en 2017, Caroline Cayeux n’avait encore jamais occupé de responsabilités ministérielles.

Réélue au premier tour

Élue en 2001 à la mairie de Beauvais, cette enseignante de formation a succédé au socialiste Walter Amsallem et a été régulièrement reconduite par les électeurs jusqu’à obtenir la majorité dès le premier tour lors des élections municipales de 2020. Elle préside, par ailleurs, depuis cette même année, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).
« Extrêmement honorée d’être nommée ministre déléguée aux collectivités territoriales. Cette marque de confiance m’honore et m’oblige. Je sais la richesse que sont nos territoires pour notre pays. Je les défendrai sans relâche, au service des habitants et des élus locaux », a-t-elle déclaré sur son compte Twitter.

Elle retrouvera au Gouvernement une autre personnalité de l’Oise, Isabelle Rome, qui a été confirmée au poste de ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.