Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

NADÈGE LEFEBVRE À LA TÊTE DES RÉPUBLICAINS DANS L’OISE

Sous tutelle nationale depuis la mise à l’écart du sénateur Édouard Courtial, la fédération locale des Républicains s’est dotée d’une nouvelle gouvernance. La présidente du conseil départemental, Nadège Lefebvre, a été choisie pour prendre la tête d’une direction collégiale composée de trois élus : Maxime Minot, Jérôme Bascher et Arnaud Dumontier.

Après plusieurs semaines de flottement, les Républicains (LR) de l’Oise se sont remis en ordre de bataille. Fin juin, le secrétaire général de la fédération nationale, Aurélien Pradié, avait haussé le ton et prononcé la mise sous tutelle de la section locale afin de faire cesser la zizanie qui régnait dans le département depuis la désillusion des élections présidentielles et législatives.

Objectif : conduire une ligne politique claire, donc incompatible à un éventuel rapprochement avec la majorité présidentielle.

Sur les réseaux sociaux, la présidente du conseil départemental de l’Oise, Nadège Lefebvre, a annoncé avoir accepté la proposition des instances nationales de prendre la présidence de la fédération départementale dans le cadre d’une direction collégiale « composée d’un représentant du Sénat, de l’Assemblée nationale, des maires et du Conseil départemental de l’Oise ».

Ainsi, le député de la septième circonscription Maxime Minot, le sénateur Jérôme Bascher et le maire de Pont-Saint-Maxence, Arnaud Dumontier ont rejoint l’aventure.

Une consultation en janvier prochain

« C’est dans ces conditions et dans un esprit de redynamisation, d’unité et de rassemblement autour de nos valeurs et de nos convictions de droite que nous dirigerons ensemble notre mouvement dans l’Oise jusqu’aux élections internes organisées par notre famille politique en janvier 2023 », a ajouté la nouvelle présidente.

« Ils seront tous les quatre en charge de conduire les affaires courantes et de formuler des propositions au siège national permettant dans les circonscriptions, mais aussi au plan départemental, de faire vivre nos idées le plus largement », a précisé, pour sa part, Aurélien Pradié.

Crédit photos: Laurence Soulez – AdobeStock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet