Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

NORD: LE DÉPARTEMENT PROPOSE UNE BOURSE POUR LES ÉTUDIANTS DES FILIÈRES MÉDICALES

Les étudiants en médecine (futures infirmières en puériculture et futurs médecins) vont pouvoir bénéficier d’une bourse pour la prochaine rentrée scolaire 2021-2022.

La condition des étudiants et la grande précarité dans laquelle ils sont dans ce contexte de crise sanitaire a poussé les élus à réagir et tenter de proposer une aide financière.

Nous vous en avions parlé dans cet article : certaines étudiantes en détresse à Lille se prostituent pour pouvoir manger.

Futures infirmières et futurs médecins

Pour la rentrée 2021, les modalités de la bourse s’étendent aux futurs éducateurs de jeunes enfants, aux infirmiers puéricultrices ainsi qu’ aux médecins généralistes.

“À destination des étudiants nordistes, la campagne pour l’obtention de la bourse départementale 2021-2022 a débuté. En plus du secteur social, elle s’adresse désormais aux futurs médecins ou infirmiers en puériculture” explique le département du Nord.

Ce dispositif s’adresse donc aux étudiants assistants sociaux, aux éducateurs spécialisés, aux éducateurs de jeunes enfants, aux infirmiers en puériculture et aux médecins en dernière année.

Des conditions précises

Le montant de la bourse s’élève à 4 207€ par année scolaire. Pour les étudiants en dernière année de médecine, le montant atteint 7 200 €.

En contrepartie, l’étudiant s’engage à travailler pour le Département dès l’obtention de son diplôme. Il pourra être amené à exercer dans un service social départemental ou dans un service d’aide social à l’enfance” conclut le département du Nord.

L’année dernière, 74 étudiants ont pu bénéficier de cette aide.

Crédit photos: Oleggg- Shutterstock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

Le Sénat constitutionnalise l’IVG ou pas !

ACTUALITÉ

Le processus visant à inscrire le recours à l’interruption volontaire de grossesse dans la Constitution a franchi une nouvelle étape ce 1er février. Après d’âpres débats, la chambre haute s’est prononcée en faveur du texte proposé par Philippe Bas, sénateur LR et ancien collaborateur de Simone Veil. En réalité, l’amendement qu’il a fait voté constitue difficilement une avancée pour le droit à l’avortement, dès lors qu’il offre une réécriture complète de la proposition constitutionnelle adoptée à l’origine par l’Assemblée nationale en novembre 2022.

Précarité Énergétique : s’engager dans la lutte avec Énergie Solidaire

LOGEMENT

Selon la Fondation Abbé Pierre, 2/3 des ménages ont restreint leur chauffage pour éviter des factures trop élevées en 2022, contre 1/3 en 2019*. Alors que le tarif réglementé de l’électricité vient d’augmenter de 15% pour plus de 20 millions de foyers, il est urgent d’activer des leviers d’actions concrets pour lutter contre la précarité énergétique sur le terrain, au plus près des personnes affectées. Auto-réhabilitation accompagnée, rénovation performante, mobilisation de locataires… Énergie Solidaire agit en collectant des dons financiers à destination d’associations oeuvrant contre la précarité énergétique du logement. En 5 années de fonctionnement, plus de 220 k€ ont été redistribués. L’objectif 2023 : un appel à projet de 250 k€ et une implantation régionale pour un second appel à projet plus local.