Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

OISE : 36 ANCIENS SALARIÉS D’HONEYWELL CONDAMNÉS À REMBOURSER 8000 EUROS

Une trentaine d’anciens salariés d’Honeywell, un équipementier automobile, avait touché 8000 euros de dédommagement pour avoir travaillé dans l’amiante. Ils doivent aujourd’hui rembourser cette somme.

Au total, ils sont 36, des femmes et des hommes tous anciens salariés d’Honeywell.

Ils sont, aujourd’hui, mis en demeure de rembourser 8000 euros qu’ils ont reçus en 2016 au titre du préjudice moral et d’anxiété pour avoir été exposés à l’amiante pendant leurs années de travail.

En 2016, 63 anciens salariés de l’équipementier automobile installé à Allonne ont obtenu du tribunal des prud’hommes de Beauvais, puis de la Cour d’appel d’Amiens, la reconnaissance d’un préjudice d’anxiété lié à l’exposition à l’amiante. Condamnée à les indemniser, l’entreprise Honeywell s’est pourvue en cassation en 2018 et a obtenu l’annulation du jugement de la cour d’appel d’Amiens. Cette décision a été confirmée en juin 2020 par la cour d’appel de Douai.

Sur les 63 ex-salariés d’Honeywell, 36 ont donc été condamnés à restituer les sommes perçues.

“Ils n’ont pas les moyens de rembourser”

Ces femmes et ces hommes, presque tous Beauvaisiens, presque tous sexagénaires, n’ont pas les moyens de rembourser ces 8000 euros perçus en 2016 et dépensés depuis. Leurs pensions de retraite ne sont pas très élevées et ils seront vraiment en grande difficulté s’ils sont mis en demeure de restituer ces indemnités à Honeywell.

La Ville s’est engagée à leurs côtés, sollicitant les ministres de l’Économie et du Travail à plusieurs reprises ainsi que le président de la République. Caroline Cayeux a également sollicité le PDG d’Honeywell, l’invitant à renoncer au recouvrement de ces indemnités” détaille la ville de Beauvais.

Xavier Bertrand, président de la Région Hauts de France, est venu à la rencontre des ex-Honeywell le jeudi 3 juin. Il s’est engagé à solliciter le PDG d’Honeywell afin qu’il renonce au remboursement de ces sommes.

Crédit photos: NeydtStock- Shutterstock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet