Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

OISE : À BEAUVAIS, CAROLINE CAYEUX SE DÉMET DE SON MANDAT DE MAIRE

La démission de la maire de Beauvais était prévue, elle est désormais officielle. Elle obéit à la règle voulue par le chef de l’Etat : aucun membre du gouvernement ne peut conserver un mandat exécutif territorial. Selon toute vraisemblance, son successeur devrait être son premier adjoint.

Caroline Cayeux sera restée maire de Beauvais pendant plus de 21 ans. Elle avait été élue en mars 2001 dans un contexte difficile. Alors candidate du RPR, elle avait contre elle une liste divers droite appuyée en sous-main par le député Olivier Dassault, décédé accidentellement l’an dernier. Le même jour, elle est battue à l’élection cantonale de Beauvais-Nord-Ouest. Elle subira d’autres défaites, mais elle sera constamment réélue à la mairie, en 2008, 2014 et 2020. 

Entre temps, la maire de Beauvais, âgée aujourd’hui de 73 ans, a été élue sénatrice en 2011 en compagnie de Philippe Marini, toujours maire de Compiègne. 6 ans plus tard, elle ne se représente pas, en raison de la loi sur le cumul des mandats, préférant sa mairie au Sénat. Elle se rapproche alors de La République en marche, le parti d’Emmanuel Macron, qui la soutient aux municipales de 2020. En juillet dernier, elle est nommée ministre déléguée aux Collectivités territoriales. 

Dans un premier temps, Caroline Cayeux avait fait part de son intention de demeurer maire de Beauvais. Mais elle a dû rapidement annoncer qu’elle se conformerait à la règle imposée par le Président de la République aux membres du gouvernement. Ils doivent, eux aussi, respecter le principe légal de non cumul avec un mandat exécutif édicté pour les parlementaires, bien qu’ils ne soient pas spécifiquement désignés dans la loi.         

Une autre affaire, qui n’est pas encore éteinte, a marqué ses débuts ministériels. En 2013, Caroline Cayeux avait pris position contre le mariage pour tous. Devenue ministre, elle a suscité une polémique en réitérant sa position, non sans maladresse. L’annonce officielle de sa démission va, tout comme ses excuses réitérées pour ses propos sur le mariage pour tous, lui permettre de rentrer dans le rang. 

Le futur maire 

La maire sortante doit encore mener à bien sa succession. Elle a déjà indiqué qu’elle resterait conseillère municipale et elle ne semble pas décidée à confier quelqu’un d’autre la présidence de la Communauté d’agglomération du Beauvaisis, qu’elle occupe depuis 2004.

Elle a également déclaré qu’elle ferait confiance pour la remplacer à son premier adjoint, Franck Pia, déjà désigné comme maire intérimaire, sitôt actée la démission de Caroline Cayeux. Le conseil municipal se réunira le vendredi 9 septembre pour élire son successeur.

Un autre adjoint, Charles Locquet, a fait mine de vouloir se présenter. Mais il paraît surtout pressé de manifester son ambition et désireux de négocier de quoi la satisfaire, à défaut du fauteuil de maire. La nouvelle ministre semble encore bien tenir sa majorité municipale.     

Crédit photos : DR.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet