Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

OISE : DES DRONES POUR SAUVER DES VACHES DANS LES CHAMPS INONDÉS

Où étaient passées les vaches ? A la suite des crues de la semaine dernière, des éleveurs avaient perdues les leurs dans l’immensité des champs inondés, à la limite de l’Aisne et de l’Oise. Les pompiers les ont repérées, à l’aide de drones, et les ont sauvées.

L’affaire était mal embarquée, du côté de Ribemont. Dans cette zone fluviale qui traverse les deux départements, comme souvent, les pompiers de l’Aisne et de l’Oise s’entraident. Les paysans les appellent le plus souvent pour rabattre vers la terre ferme des animaux qu’ils ne peuvent plus approcher tant les eaux sont hautes.

Mais là, une centaine de bovins avait carrément disparu. Les éleveurs avaient beau scruter, de loin forcément, les flots qui submergeaient les champs et les prés, parsemés de haies et de bosquets, aucune trace de leur cheptel. Et les pompiers appelés en renfort n’avaient pas plus de succès. Ceux de l’Oise ont alors déployé 3 drones pour aller y voir de plus près. Ils ont quand même dû explorer une zone de 2 km² avant de les repérer.          

Veaux embarqués 

Après quoi, du fait du niveau de l’inondation et de la force du courant, il a fallu improviser une sorte de stratégie navale pour sortir les vaches de là. Les pompiers ont mis leurs embarcations à l’eau. Après avoir rejoint le troupeau, ils l’ont poussé dans la bonne direction. Puis, ils ont pris à bord les veaux les plus petits ou les moins débrouillards, ce qui a eu pour effet d’inciter les mères à les suivre. Vaches en sécurité, veaux embarqués, l’opération s’est achevée sans dommage.

Des centaines d’animaux récupérés 

Les inondations se succédant, les pompiers sont devenus des habitués du sauvetage d’animaux et cela prend souvent un aspect spectaculaire. A Guise (Aisne), il a fallu treuillé une vache et son veau réfugiés sur les berges de l’Oise. Au total, ces dernière semaines, ce sont plusieurs centaines de bovins et de chevaux et même des chevreuils, que les pompiers ont sauvés de la montée des eaux.

Crédit photos: TonyTokyo- Shutterstock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet