Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

OISE : FAURECIA, N°1 FRANÇAIS DE L’ÉQUIPEMENT AUTOMOBILE RACHÈTE L’ALLEMAND HELLA

L’équipementier automobile, qui possède l’un de ses plus grands établissements à Méru, l’annoncé samedi 14 août. Il affiche sa bonne santé et ses ambitions en rachetant l’un de ses concurrents allemands.

L’emploi n’est pas menacé à Méru et dans les usines françaises de Faurecia par cette acquisition. Le choix des dirigeants s’est porté sur Hella précisément parce que les deux groupes sont très complémentaires, ce qui évite de supprimer des postes. Idem du côté allemand, où les propriétaires, la famille Hueck, ont préféré l’offre de l’industriel français à celle, supérieure d’1 milliard d’euros, d’investisseurs financiers. Le PDG de Faurecia, Patrick Koller, est lui-même franco-allemand.

Dans un premier temps, son groupe va débourser 3,4 milliard d’euros et céder un paquet d’actions nouvelles pour prendre le contrôle de 60 % du capital détenus par les Hueck.

A l’automne, comme il y est obligé, il proposera aux autres actionnaires de leur racheter leurs parts. Au total, l’opération pourrait se monter à 6,7 milliards d’euros.

Complémentarités opportunes

Le groupe français emploie 114 000 personnes dans 35 pays différents et 266 sites, dont 35 pour la recherche et le développement. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 14,7 milliards l’an dernier. 1 véhicule sur 3 dans le monde roule avec au moins un équipement de Faurecia.  S’étant dégagé de l’orbite de PSA Peugeot, à la faveur de son regroupement avec Fiat-Chrysler, il a préparé avec soin ce rachat.

Hella, 4ème entreprise du secteur en Allemagne, emploie 36 000 personnes. Elle est spécialisée des dispositifs d’éclairage et des composants électroniques. Son acquéreur français est en pointe dans les sièges et l’équipement intérieur.

 Avantages et ambitions

Cette complémentarité se retrouve aussi dans les zones géographiques. La bonne implantation de Faurecia en Asie et en Amérique lui permettra d’y développer les ventes des produits Hella. En retour, la longue collaboration de celui-ci avec les constructeurs allemands devrait servir le développement de la marque française chez nos voisins.

Une fois réalisée, sans doute l’an prochain, la fusion donnera naissance au 7ème équipementier mondial et le 4ème européen derrière les allemands Bosch, Continental et ZF. Son chiffre d’affaires cumulé est d’environ 23 milliards d’euros, mais il ne demandera qu’à croître.

L’objectif de Patrick Koller est de réorienter la stratégie de l’ensemble vers l’automobile de demain. Il mise sur les nouvelles technologies de la mobilité, comme l’hydrogène, et l’électronique de pointe, comme l’assistance à la conduite, à la fois plus innovantes et plus valorisantes.

Crédit photos: Jonathan Weiss- Shutterstock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

SEINE-ET-MARNE : UNE VASTE FERME SOLAIRE LANCE LA MUTATION COMPLÈTE DE LA RAFFINERIE DE GRANDPUITS

ÉNERGIE

L’ancienne raffinerie de Grandpuits est en pleine reconversion. TotalEnergies y a comme objectif « zéro pétrole ». La première étape s’achève d’ici décembre prochain, avec la mise en service d’une ferme solaire de 28 hectares. Trois autres productions complèteront l’ensemble : le recyclage de plastiques ; la fabrication de plastiques alternatifs ; et celle de biocarburant pour les avions.