Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

OISE : FRANCK PIA SUCCÈDE À CAROLINE CAYEUX À LA MAIRIE DE BEAUVAIS

Vendredi dernier, à l’issue du conseil municipal, celui qui occupait le poste de maire par intérim depuis la démission, le 31 août dernier, de Caroline Cayeux appelée au Gouvernement a été officiellement élu à la tête de la ville de Beauvais. Ce passage de témoin organisé en interne ne saurait, néanmoins, cacher de réelles dissensions au sein de la majorité.

Selon les observateurs, l’émotion était palpable au moment de la transmission de l’écharpe tricolore entre Caroline Cayeux et son premier adjoint, Franck Pia d’autant que c’est à contrecœur que la nouvelle ministre déléguée aux Collectivités territoriales s’est démise de sa fonction de maire, le 31 août dernier, afin de satisfaire à la règle de non-cumul des mandats décidée par le Président de la République.

Dans la précédente équipe municipale, Franck Pia occupait la place de premier adjoint avant de devenir maire par intérim. Lors de la passation de pouvoir, il a redit devant l’assemblée son immense fierté de succéder à celle qui a tenu les rênes du chef-lieu de l’Oise pendant 21 ans et mesuré l’étendue de ses nouvelles responsabilités.

« Vous comprendrez bien sûr, l’émotion intense qui est la mienne à cet instant. Au moment où vous me faites l’honneur de devenir maire de Beauvais et de présider aux destinées de cette ville que j’aime tant », a-t-il notamment déclaré.

Juriste de formation

Conseiller municipal de la ville de Beauvais depuis 1995, Franck Pia a été nommé premier adjoint en 2014 en charge des questions d’emploi et de la politique de la ville.

En 2015, il a démissionné de son poste de conseiller régional lors de son élection au conseil départemental où il siège comme vice-président chargé de l’éducation, de la jeunesse, de la citoyenneté et des fonds européen. Il occupe également la vice-présidence de la communauté d’agglomération du Beauvaisis (Cab).

Homme politique de terrain, ce juriste de formation s’est mis en disponibilité de ses activités professionnelles pour se consacrer pleinement à son mandat de maire. Il devra rapidement resserrer les rangs au sein de la majorité municipale après les aspirations de Charles Loquet à briguer le poste et le départ du groupe majoritaire de Mamadou Bathily.

Crédit photos: Henryk Sadura – AdobeStock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet