Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

OISE : L’ABBAYE DE CHAALIS, MONUMENT PRÉFÉRÉ DES FRANÇAIS ?

À côté de la Mer de sable et à 40 kilomètres de Paris, l’ancienne demeure de Nélie Jacquemart-André a été sélectionnée par l’émission télévisée Le monument préféré des Français, présentée par Stéphane Bern. Avec ses vieilles ruines du XIIIe siècle, son château, son orangerie, sa chapelle et sa roseraie de 3.500 mètres-carrés, le domaine de l’Oise ne manque pas d’atouts.

Il ne reste plus que deux jours aux téléspectateurs pour faire part de leur coup de cœur. L’Abbaye de Chaalis, dans le département de l’Oise, a été retenue parmi deux autres monuments des Hauts-de-France pour représenter la grande région dans l’émission Le monument préféré des Français.

Le gagnant du concours sera dévoilé par l’inénarrable Stéphane Bern à l’occasion de la 39e édition des Journées européennes du patrimoine.

Célèbre pour abriter les ruines de l’ancienne abbaye cistercienne construite au XIIe siècle par Louis VI le Gros, le domaine – haut lieu du Romantisme – a charmé de nombreux écrivains tels que Jean-Jacques Rousseau, Étienne Pivert de Senancour et Gérard de Nerval.

Propriétaire du site, l’Institut de France œuvre depuis de longes années pour conserver ce joyau du patrimoine situé dans la forêt d’Ermenonville. En septembre dernier, il avait engagé d’importants travaux de restauration des fresques de la chapelle Sainte-Marie.

Une immense collection d’œuvres d’art

Au début du XXe siècle, la vaste demeure a été achetée par Nélie Jacquemart-André, portraitiste mondaine sous le Second Empire. « Voyageuse, collectionneuse et veuve du riche banquier Edouard André », elle « acquiert le domaine en 1902 pour y installer près de 4.000 objets (boiseries, vasques, tapis, meubles, sculptures, tableaux…) qu’elle a rapportés de ses voyages en Orient. Elle partage alors son temps entre son hôtel du boulevard Haussmann à Paris et le domaine de Chaalis ».

À sa mort en 1912, l’Institut de France devient alors légataire de l’ensemble de ses propriétés et s’efforce de faire perdurer ce lieu de spiritualité. Le jardin à la française, la majestueuse roseraie et les fresques Renaissance du peintre italien Le Primatice représentent autant d’atouts pour emporter le vote du public.

Crédit photos: Photogolfer – AdobeStock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet