Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

PATRIMOINE : LES REMPARTS DE MEAUX BIENTÔT RESTAURÉS

Sélectionnés en septembre dernier dans le cadre du Loto du patrimoine, ces vestiges millénaires aménagés au XVIIe siècle en jardin suspendu vont faire l’objet d’une mise en valeur. L’intervention sur les remparts de la sous-préfecture de Seine-et-Marne s’inscrit, par ailleurs, dans un programme plus vaste visant à sublimer la cité épiscopale.

À la rentrée, la ville de Meaux accueillait la sélection de ce lieu iconique pour participer au Loto du patrimoine, porté par la « Mission Bern », comme une excellente nouvelle puisqu’elle va permettre de boucler le plan de financement nécessaire à sa restauration, dont les travaux devraient débuter dès la fin de l’année. Envahis par la végétation et dégradés par le temps, les remparts construits entre le IIIe et le IVe siècle présentent, en effet, d’importants troubles structurels.

« En février, nous avons obtenu le rapport des études du diagnostic et de présentation du projet pour le lancement du plan patrimoine, qui met à notre disposition 12 millions d’euros cofinancés par la ville, la région, le département et l’État », rappelle la municipalité qui souhaite faire de l’ancienne enceinte de la cité épiscopale un lieu permanent d’ouverture au public et le théâtre d’animations culturelles.

Des travaux de longue haleine

Au XVIIe siècle, les remparts de Meaux ont été revisités en jardin suspendu afin de créer une continuité architecturale et paysagère avec le jardin de l’évêché. Une fois restauré, ce havre de verdure constituera un pôle d’attractivité touristique supplémentaire pour la ville de Seine-et-Marne.

« La restauration vise à stopper la dégradation du rempart et à intervenir dans le respect de l’ouvrage en conservant les pierres de parement anciennes. Les parties de mur effondrées seront remontées et une tête de mur adaptée sera installée afin d’éviter les infiltrations d’eau et les chutes de pierres. Les murs seront nettoyés et traités par biocides et les parements purgés des traces d’enduit au ciment et à la chaux. Les fissures seront remaillées et l’ensemble consolidé », précise la Fondation du patrimoine.

Crédit photos: Christophe Lehenaff – Photononstop.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet