Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

PONT-SAINTE-MAXENCE : NOUVELLE POLÉMIQUE AU SUJET DE LA CHASSE À COURRE

Le maire de la ville a déposé plainte contre l’équipage du Rallye des trois forêts qui a abattu un cerf à Beaurepaire, sur l’autre rive de l’Oise, samedi dernier. Arnaud Dumontier reproche aux veneurs d’avoir violé l’arrêté préfectoral interdisant la pratique de la chasse à courre à 300 mètres autour des habitations. La Société de vénerie soutient, quant à elle, ses membres.

C’est le énième épisode qui oppose les chasseurs et les militants du collectif Ava (Abolissons la vénerie aujourd’hui) dans le département de l’Oise.

Et une nouvelle fois, l’affaire pourrait terminer devant la justice. Selon l’association de protection animale, la meute de l’équipage du Rallye des trois forêts aurait chassé un cerf sur le territoire de la commune de Pont-Sainte-Maxence, dans un environnement urbain, avant d’être abattu à Beaurepaire dans des conditions dignes « d’une scène d’horreur ».

Problème : Depuis 2018, un arrêté municipal – contesté par les veneurs mais validé par le Conseil d’État – interdit la pratique de la chasse à courre « dans un périmètre de 300 mètres autour des habitations, et même 400 mètres en ce qui concerne les quartiers des Terriers et de Fond-Robin », précise Le Parisien.

Alerté, le maire de la cité de l’Oise, Arnaud Dumontier, a déposé plainte, le 1er novembre, devant la gendarmerie pour violation dudit arrêté. Une version contestée par les mis en cause.

La Société de vénerie réagit

Dans un communiqué, la Société de vénerie a, naturellement, apporté son soutien à l’équipage du Rallye des trois forêts et a contre-attaqué violemment.

« Une fois encore, les opposants de la chasse à courre s’obstinent à propager des rumeurs diffamatoires pour alimenter leur propagande liberticide. Nous sommes stupéfaits que les médias reprennent in extenso ces mensonges éhontés, ce qui s’apparente à une désinformation calomnieuse. »

Et de poursuivre : « À l’issue de cette journée, le maire de Pont-Sainte-Maxence a déposé plainte pour non-respect de son arrêté municipal. Nous sommes très surpris par ce dépôt de plainte d’un maire qui a visiblement été manipulé et qui se base sur des évènements n’ayant en rien enfreint les règles. »

L’organisation « se réserve la possibilité de porter plainte en diffamation contre Ava ».

Crédit photos: Dageldog – Gettyimages.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet