Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

QUINZE HECTARES DE FORÊTS RAVAGÉS PAR LES FLAMMES À BOGNY-SUR-MEUSE

Sans atteindre l’importance des feux de 1976 à Monthermé ayant nécessité pour la première fois dans les Ardennes le recours aux Canadairs, ce violent incendie répartie sur plusieurs endroits et probablement du à la sécheresse actuelle a tout de même ravagé une dizaine d’hectares et amené l’évacuation provisoire d’une dizaine d’habitants vivant à proximité à […]

Sans atteindre l’importance des feux de 1976 à Monthermé ayant nécessité pour la première fois dans les Ardennes le recours aux Canadairs, ce violent incendie répartie sur plusieurs endroits et probablement du à la sécheresse actuelle a tout de même ravagé une dizaine d’hectares et amené l’évacuation provisoire d’une dizaine d’habitants vivant à proximité à la salle des fêtes de la ville.

En plus de 32 engins, 86 sapeurs-pompiers venus de six centres de secours des Ardennes (Charleville-Mézières, Bogny-sur-Meuse, Revin, Nouzonville, Monthermé et Haybes) auxquels se sont joints autant de collègue belges plus un hélicoptère de la gendarmerie de Metz et un drone ont été mobilisés sur place pour combattre contre les flammes de 15 heures à 23 h 30.

L’intervention ayant été rendu difficile par la présence de vent, un sol aride à cause de la canicule du moment et un relief à-pic. Mais les averses de pluie tombées dans la soirée ont, heureusement, aidé les pompiers en empêchant une propagation plus grande par le basculement des flammes de l’autre côté de la crête.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie pour savoir si ce sinistre a été causé par un acte malveillant. Aucun blessé n’a été à déplorer.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

OISE : UNE MANIFESTATION DE SOUTIEN AU DROIT À L’AVORTEMENT À BEAUVAIS

SOCIÉTÉ

À l’appel de plusieurs associations dont le Foyer des jeunes travailleuses (FJT), plusieurs dizaines de manifestants se sont réunis, samedi après-midi, devant l’hôtel de ville de la préfecture de l’Oise afin de témoigner de leur solidarité avec les Américains. Le 24 juin dernier, la Cour suprême des États-Unis a, en effet, remis en cause le droit constitutionnel d’accès à l’IVG.