Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

RECHERCHE CLINIQUE ET DÉVELOPPEMENT DES MÉDICAMENTS : L’ESSOR DES ESSAIS VIRTUELS

Dépenser des millions d’euros et attendre une dizaine d’années pour voir un traitement arriver sur le marché n’est plus entendable, tant pour les industriels de la pharmaceutique que pour les patients.

Le secteur vit aujourd’hui une mutation profonde et adopte massivement de nouvelles technologies pour accélérer la recherche et développement mais aussi réduire le recours aux tests sur les animaux.

Parmi elles, le modeling et la simulation qui permettent de tester, de façon virtuelle, l’efficacité des candidats traitements. Novadiscovery (nova), pionnier français, est au coeur de cette dynamique.

Tester les médicaments sur une population virtuelle et réduire ainsi les coûts et le temps de développement des nouveaux traitements, c’est ce qui anime nova depuis plus de 10 ans.

Créée à Lyon, cette société rassemble la plus grande équipe de biomodélisateurs du monde pour modéliser les pathologies et les candidats traitements et simuler leur efficacité sur une population cible.

Cette technologie, appelée « in silico clinical trials », complète et réduit les phases cliniques traditionnelles.

Elle favorise la réduction des tests conduits sur les animaux, permet d’identifier plus vite les traitements qui fonctionnent et ceux qui ne fonctionnent pas. Les efforts sont ainsi concentrés sur les molécules les plus prometteuses auprès d’un échantillon de patients plus précis.

Cadre réglementaire en construction

Elle est reconnue par la FDA et l’EMA, les agences de réglementation qui émettent les autorisations de mise sur le marché des nouveaux médicaments aux Etats-Unis et dans l’Union Européenne. En 2021, 70% des médicaments mis sur le marché américain ont eu recours aux nouvelles technologies afin d’accélérer leur développement.

Les instances travaillent actuellement sur la rédaction de bonnes pratiques autour du modeling et de la simulation afin de proposer un cadre réglementaire clair et permettre ainsi au plus grand nombre de l’adopter.

Plateforme Saas de modélisation

« Nous avons constaté cette année une migration de notre portefeuille client chez nova. L’in silico, jusque-là majoritairement travaillé par les biotechs, est massivement adopté par les Big Pharma. L’adoption est en route et l’in silico deviendra incontournable pour lancer de nouveaux traitements », confirme François Henri Boissel, co-fondateur et dirigeant de Novadiscovery.

L’entreprise a développé une plateforme SaaS de modélisation et de simulation, baptisée jinkō.

Elle permet aux équipes internes des grandes pharma et des biotechs de conduire leurs essais virtuels en toute autonomie et d’explorer ainsi plusieurs scénarios, dans un temps réduit.

Nova travaille, à ce jour, avec plus de la moitié des 10 plus grandes pharma mondiales. L’entreprise compte parmi ses clients : Sanofi, Janssen, Takeda…

La plateforme jinkō a été nominée dans la catégorie Best digital health solution au prestigieux Prix Galien.

Crédit photos: Goffkein.pro – Shutterstock. 

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet