Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

REIMS : BE VEGETAL !, TOUT POUR LE BONHEUR DES PLANTES

Nous avons rencontré, Julie Martin, pétillante rémoise passionnée de plantes en tout genre dans son atelier de design végétal à Reims. L'occasion pour elle de nous expliquer en quoi consiste son métier et les diverses mais néanmoins très intéressantes activités qu'elle propose pour petits et grands autour du végétal. Pour l'amour des plantes et pour la passion de transmettre, elle nous raconte. Découverte.

Julie, présentez-vous ?

Je m’appelle Julie Martin, j’ai 32 ans, je reviens tout juste d’un voyage en Nouvelle-Calédonie. Je suis designer végétal, et je travaille avec Marie Legentil, qui, elle, est passionnée de céramique. Nous nous sommes rencontrées à l’ESAD de Reims pendant nos études respectives, nous nous sommes liées d’amitié et nous avons décidé de nous lancer dans cette aventure ensemble. J’adore le végétal, sans surprise, mais plus que le végétal, c’est la transmission qui me passionne, j’ai été professeure d’arts plastiques pendant 5 ans et le fait d’arriver à transmettre cette passion qui m’anime me ravit.

Le design végétal est une discipline qui lie le vivant, le palpable, avec de l’inerte, qui est le dessein. C’est dessiner dans un but précis à l’aide d’un cahier des charges précis mais c’est difficile d’avoir un cahier des charges avec du vivant, qui n’est ni figé et qui évolue en permanence. Le végétal n’est pas qu’une matière, on ne peut pas le remplacer.

Alors, je crée des objets pour les plantes et par les plantes avec des matières organiques et minérales, faites pour que la plante soit en adéquation avec le concept choisi et que l’harmonie soit palpable, que la plante respire, qu’elle vive dans les meilleures conditions.

Chez Be Végétal, le design végétal s’exprime avant tout dans les ateliers, pour ainsi dire c’est un peu « Comment donner envie aux gens d’avoir des objets, plutôt faciles d’entretien, faits à partir d’une plante vivante« , car je ne travaille pas avec de l’inerte. Dans le cas contraire, si mes clients me disent qu’il fait sombre chez eux par exemple et qu’ils veulent des plantes qui ne vont pas s’acclimater dans leurs intérieurs, je les mets en garde et recherche des solutions pour eux, dans le pire des cas, j’imite la nature, avec des plantes en papier, par exemple.

Depuis quand a commencé l’aventure « Be Vegetal! » ?

Nous avons lancé cette aventure fin 2019. Avant cela, depuis 2015, je travaille dans mon studio qui se nomme « Be Vegetal my Friends », grâce auquel, avec Marie, nous avons récemment participer à la création d’un jardin éphémère Place du Forum à Reims. Je crée essentiellement des objets, des murs à partir de végétaux. J’aime aussi chiner des plantes rares, que je vends à des passionnés, aguerris ou non. J’organise aussi des ateliers pour mettre en lumière le végétal et partager ma passion.

Que proposes-tu dans ces ateliers ? A qui sont-ils destinés ?

Les ateliers sont divers et variés, nous avons un calendrier qui reprend tous les ateliers au cours de l’année organisés par Be Végétal, cela s’adresse à tout public, enfants et adultes. Certains ateliers, plutôt techniques, peuvent même accueillir des duos, parents/enfants. Il y le choix dans les activités, il est possible de faire des couronnes de fleurs, des kokedamas, des terrariums, des bombes à graines, herbiers, teintures végétales et des tissages de fleurs séchées par exemple. Il y en plein d’autres à découvrir ici dont certains organisés par ma collègue Marie Legentil. Les ateliers ont lieu au 46, Rue de Talleyrand à Reims. Je propose également d’animer plusieurs ateliers différents en même temps si besoin pour varier les plaisirs.

Sur notre site, vos pouvez aussi retrouver des kits à utiliser ou même à offrir pour reproduire chez vous l’intégralité de nos ateliers, comme si vous étiez.

Nous sommes aussi présents en entreprise où nous organisons souvent des teambuildings en proposant nos ateliers au sein même des entreprises locales.

Nous proposons également sur Wecandoo, une plateforme de partage d’expériences avec des artisans de différents domaines, nos ateliers phares de façon récurrente chaque mois.

Enfin, nous organisons des événements comme « troc ta plante » ou des ventes de plantes, où le but est de partager et de revendre ses boutures et autres plantes. Je vais à minima une fois par mois à Rungis m’approvisionner avec des plantes triées sur le volet. Les ventes sont organisées environ deux fois par an, généralement au début du printemps. Evidemment, les tarifs sont très compétitifs et je propose pas mal de plantes rares en fonction des demandes.

On finit par mon service qui s’appelle « My Green Wish List« , qui, après adhésion à notre association, permet aux clients d’accéder à des plantes à prix coutant en fonction de leurs envies.

Et ce service « Docteur Plantes », une âme de sauveuse ?

Complètement ! Cela me tient très à coeur ! C’est un concept pour aider les propriétaires de plantes d’intérieur « malades » ou mal en point, destiné à les rassurer et leur donner les bons conseils pour que leurs plantes reprennent et revivent, dans la majorité des cas évidemment (Rires…). Je les accompagne pour sauver leurs plantes. C’est un peu comme un Doctolib’ des plantes. On prend rendez-vous comme sur ce site internet, on programme une entrevue et je fais le maximum avec mes compétences.

C’est un service de vidéo-conférence, où pendant 30 minutes, on échange et où je prodigue des conseils, même parfois classiques (température, danger des courants d’air, fréquence d’arrosage, etc). Cela s’adresse à tous, particuliers et collectionneurs. Car quand on met beaucoup d’argent dans l’achat d’une plante, on a pas envie de la voir mourir. Mon but est que mes clients comprennent les mécanismes de la plante. Je me sens utile, ça me plaît !

Quelle est ta plante préférée et pourquoi ?

Il y en beaucoup mais ma plante fétiche par excellence, c’est la Monstera Deliciosa Variegata. Elle est blanche et verte et pousse très bien. Les feuilles sont magnifiques, et c’est fascinant de voir ces feuilles se déplier, on a toujours une belle surprise. C’est étonnant car cette couleur, c’est un peu comme une sorte de maladie génétique de la plante, c’est pour cela qu’elle est si rare.

J’essaie de bouturer mes plantes, notamment pour mes ateliers, mais j’en vends aussi, et pour les plantes rares comme celle-ci, la liste d’attente est longue !

La Monstera Delicosa Variegata.

Pour retrouver les ateliers et plus d’informations sur Be Vegetal ! :
Instagram: https://www.instagram.com/be_vegetal/
Facebook: https://www.facebook.com/bevegetal
Site internet : https://bevegetal.com

Crédit photos: Be Vegetal!. Luoxi- Shutterstock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

MARNE

ON A TESTÉ POUR VOUS « CAPELLI, LE SALON » À REIMS

TENDANCE

Parce qu’avec la grisaille qui s’installe progressivement, on a envie de nouveauté, de se dépasser et parfois même d’un bon changement pour se remettre sur les rails de l’hiver qui ne tardera pas à pointer le bout de son nez. Les mérites de Bertille vantés par quelques un(e)s, nous nous sommes empressés de prendre rendez-vous auprès de cette jeune femme à la douceur particulière. Rendez-vous Rue Jean Jaurès à Reims pour un moment de complicité et de détente.

MARNE

CHAMPAGNE VINCENT BLIARD : DES CONVICTIONS PROFONDES QUI SE CULTIVENT DEPUIS 1960

TENDANCE

Pionnier du bio dans les années 1960, le Champagne Vincent Bliard est aujourd’hui représenté par la nouvelle génération formée par Florence et Antoine. Avec leur mantra « de souffle et de terre », ils poursuivent le travail des générations précédentes et réinventent avec brio les cuvées ! C’est sur le village d’Hautvillers que se trouvent ces jeunes Récoltants-Manipulants, pour qui le travail du bois est une signature et témoigne de leur histoire.