Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

REIMS : LA VILLE ACCUEILLE LA 3E ÉTAPE DU TOUR DE FRANCE FEMMES

La 1ère édition du Tour de France Femmes avec Zwift a amorcé son grand départ dimanche 24 juillet à Paris, au pied de la Tour Eiffel. En ce Mardi 26 Juillet, rue de Mars à Reims, les 144 coureuses ont pris le départ à 13h sous les applaudissements de spectateurs très enthousiastes à l’idée de vivre un évènement aussi important.

Depuis la victoire de Jeannie Longo en 1989 au classement général, le Tour de France féminin n’avait pas connu telle épreuve, laissant les hommes récupérer toute la lumière. 

« On a regardé le Tour De France masculin à la télévision. Là, les coureuses passent ici à Reims et on habite à côté, Rue Gambetta. Donc pourquoi pas venir ? Henry adore ça et moi aussi. Et comme c’est les vacances, cela tombe très bien. Moi j’ai fait un peu de vélo en compétition quand j’étais à Amiens donc ça me rappelle mes années de sportive. » Pour Audrey et son fils Henry, l’opportunité est trop belle. Le petit garçon de 3 ans est conquis par ce qu’il voit devant lui. « Je suis content. J’aime bien les motos et les vélos. » ajoute-t-il.

C’est le sentiment général de la ville entière à la vue des voitures ou autres vélos de tout genre. De la cathédrale à la Rue de Mars où des dizaines de spectateurs se sont rués derrière les barrières de sécurité pour juste apercevoir les coureuses dont la maillot jaune avant cette 3e étape, la néerlandaise, Marianne Vos.

« C’est très appréciable de voir une étape débuter chez moi. »

La Fan Zone, installée sur l’esplanade de la Porte de Mars, a fait beaucoup d’heureux. Entre les animations et les cadeaux pour tous, la piste d’apprentissage de vélo pour les enfants et un écran géant qui partage le direct de la course, tout le monde est comblé.

Rémoise de naissance, Eléonore nous a partagé son ressenti sans oublier d’en rajouter sur l’ampleur de l’évènement : « Il était grand temps que le Tour de France se penche sur la création d’une section féminine qui ait de l’importance. Pour une fan de cyclisme comme moi, depuis que je suis toute petite, c’est très appréciable de voir une étape débuter chez moi. Ça permet aussi à des familles de se rassembler, d’apprécier ce moment d’histoire parce que c’en est un ! Ces cyclistes le méritent bien ! »

Même son de cloche pour Fabrice qui insiste sur « la parité entre les hommes et les femmes. C’est bien et important qu’il y ait aussi un Tour De France pour les femmes malgré le nombre d’étapes qui est bien moindre par rapport aux hommes, et même si malheureusement cela ne dure que trop peu de temps. »

La gagnante de l’étape d’aujourd’hui qui reliait Reims à Epernay, Cécilie Uttrup Ludwig.

Pour les coureuses, le départ s’est fait de Reims et s’est terminé à Epernay. Cette grande traversée de 133,6 km, avec un parcours au cœur des vignobles champenois, a traversé 38 communes. Cette 3e étape a vu la victoire de la danoise Cécilie Uttrup Ludwig

Crédit photos: ASO / Thomas Maheux.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

MARNE

MAGASIN LIBRE : PASCAL, UN MAGASINIER NOVICE

TENDANCE

En tant que média partenaire de l’institution rémoise « Magasin Libre », nous continuons cette semaine notre série de portraits de magasiniers. Alors que la nuit commençait à tomber, nous avons eu le plaisir d’avoir un bel échange avec Pascal, directeur de projet photographie. Ce fan d’électro qui attendait le show d’Etienne de Crécy, fraîchement débarqué de Paris, nous a donné ses premières impressions du lieu. Bière à la main, il s’est entretenu avec nous !

MARNE

MAGASIN LIBRE : KARINE, UNE MAGASINIÈRE CONQUISE

SOCIÉTÉ

En tant que média partenaire de l’institution rémoise « Magasin Libre », nous continuons cette semaine notre série de portraits de magasiniers. Il était déjà 21h bien tassée, un vendredi plus que festif, près des stands de burgers, quand nous avons rencontré deux sœurs prénommées Lydia et Karine. Cette dernière, juriste de 29 ans, nous a gentiment accordé de son temps et nous a permis de recueillir un nouveau portrait pour la saison. Avec sa sœur à ses côtés, elle partage son ressenti, ses envies ! Au programme : Sport, rap et volontés en tout genre !