Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

REIMS : TRANSPORTS URBAINS ET PLAN CLIMAT : DEUX BIEN MAUVAISES DÉCISIONS VIENNENT D’ÊTRE ACTÉES PAR LA MAJORITÉ

Deux dossiers fondamentaux pour notre avenir étaient à l’ordre du jour du conseil du Grand Reims le 30 juin dernier : la gestion de nos mobilités, et la mise en œuvre d’un plan Climat-air-énergie. Revenons sur ces sujets qui impactent directement notre avenir, et sur lesquels, sans surprise, la majorité actuelle a encore et toujours fait le choix du moins disant social et environnemental.

D’abord concernant nos mobilités, il s’agissait de choisir le futur mode de gestion de nos transports urbains, depuis la résiliation du contrat de concession avec Mars-Citura. Il vient d’être acté par la majorité, une nouvelle privatisation de nos Transports Urbains. Avec mes collègues de gauche au conseil communautaire, nous avons voté contre cette décision, parce que la santé, la qualité de l’air, la solidarité, l’accès à son travail, son école…. sont des enjeux trop importants de notre vie quotidienne pour les confier seulement au privé. La logique marchande va encore mettre à mal notre service public et mettre sous pression les salariés.

D’autre part, cette décision, menée seule par la Présidente Catherine Vautrin intervient encore sans plus de concertation ni de démocratie, envers les usagers, les salariés et les élus de cette communauté urbaine eux-mêmes !

Léo Tyburce, conseiller municipal écologiste à Reims.

Sur le second dossier, celui du plan Climat, il s’agit aussi d’un sujet très important pour notre territoire, vu les dérèglements que nous connaissons et qui nous impactent directement (inondations, écheresses, exposition des personnes vulnérables…).

Les plans climat sont rendus obligatoire par la Loi, ils visent à définir une stratégie de réduction de nos émissions de gaz à effet de serres, de pollutions, et un plan d’adaptation aux effets du changement climatique.

Or, là encore, la Présidente du Grand Reims préfère jouer un tour de passe-passe avec des objectifs ambitieux mais très lointains (2050) et abaisser à près de zéro le niveau d’ambition à court terme, de manière à ne pas être tenue pour responsable de l’échec annoncé de sa politique !

Sur deux dossiers aussi importants, plutôt que de proposer des solutions ambitieuses pour agir positivement et rapidement sur notre quotidien, la majorité actuelle à la ville de Reims et au Grand
Reims
fait clairement le choix de l’affaiblissement de nos services publics et de l’inaction climatique.

Léo Tyburce, Europe Ecologie les Verts.

Crédit photos: Boris Stroujko – Shutterstock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet