Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

RIFIFI AUTOUR DE LA RÉMUNÉRATION DU NOUVEAU MAIRE DE MOISSAC

La décision est plus symbolique qu’autre chose, au vu des sommes engagées, dérisoires par rapport au budget global de la commune. On connait néanmoins la portée des symboles, particulièrement en période de crise, et celui-ci ne manque pas de faire réagir dans les chaumières. A peine élu, Romain Lopez, le nouveau maire de Moissac étiqueté […]

La décision est plus symbolique qu’autre chose, au vu des sommes engagées, dérisoires par rapport au budget global de la commune. On connait néanmoins la portée des symboles, particulièrement en période de crise, et celui-ci ne manque pas de faire réagir dans les chaumières.

A peine élu, Romain Lopez, le nouveau maire de Moissac étiqueté Rassemblement National, a fait voter une augmentation substantielle de sa rémunération. Il percevra désormais 3000 euros nets mensuels contre 2500 euros pour son prédécesseur. Une décision que l’édile justifie en soulignant qu’il abandonne son poste à la région et ne cumulera donc pas plusieurs rémunérations.

© Romain Lopez

Romain Lopez écarte par ailleurs la polémique d’un revers de main, s’étonnant de la levée de boucliers suscitée par ce vote dans la mesure où « le montant global des indemnités d’élus baisse sur la commune puisqu’un poste d’adjoint a été supprimé ».

Certes. Pas sûr néanmoins que tous lesdits adjoints ou les conseillers municipaux délégués dont la rémunération a baissé, elle, de plusieurs dizaines d’euros, aient exactement le même avis. Et s’ils ne le diront évidemment pas pour des raisons politiques, l’opposition n’a pas manqué pour sa part de réagir, non sans une pointe d’ironie.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet