Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SAÔNE-ET-LOIRE : A SAINT-FORGEOT, L’USINE HONEYWELL SUR LA SELLETTE

À Saint-Forgeot, près d’Autun, rien ne va plus dans l’usine américaine Honeywell. Depuis l’échec des négociations entre les représentants syndicaux et la direction du site, vendredi dernier, les salariés ont cessé le travail. Jeudi déjà, à l’appel de la CGT notamment, ils s’étaient rassemblés devant la mairie d’Autun pour manifester leur crainte de voir disparaître […]

À Saint-Forgeot, près d’Autun, rien ne va plus dans l’usine américaine Honeywell. Depuis l’échec des négociations entre les représentants syndicaux et la direction du site, vendredi dernier, les salariés ont cessé le travail. Jeudi déjà, à l’appel de la CGT notamment, ils s’étaient rassemblés devant la mairie d’Autun pour manifester leur crainte de voir disparaître « un pan de l’histoire industrielle locale ». 

Spécialisée dans la confection de gants de protection à destination des électriciens, l’usine de Saône-et-Loire connaît actuellement une « baisse significative de la demande » selon la direction américaine alors que, pour les membres du comité social et économique (CSE), la suppression de 49 postes prononcerait la mise à mort de l’entreprise. « Nous craignons que la société Honeywell démantèle nos machines, et qu’ils fassent comme à Planteil en 2018, qu’ils vendent aux ferrailleurs. Donc on surveille ! », déclarait Aurélie Gobert, secrétaire du CSE de Honeywell et élue CGT, à nos confrères de France 3 Bourgogne-Franche-Comté. En Bretagne, l’Américain fabriquait alors des masques respiratoires…

Implantée en 1958 dans les locaux de l’ancienne mine de schiste de Saint-Forgeot, l’usine a appartenu à différents groupes avant d’être absorbée en 2010 par Honeywell. Selon la CGT, en Saône-et-Loire sont fabriqués « des gants électro-isolants commercialisés par le groupe à l’ensemble de l’Europe et au Moyen-Orient » qui « emploie 35 salariés et 14 intérimaires ».

Avant de rappeler que « la multinationale a annoncé vendredi des résultats trimestriels qui ont dépassé les attentes des analystes et un chiffre d’affaires qui a dépassé les prévisions… »

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet