Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SAÔNE-ET-LOIRE : DES TIRS DE PRÉLÈVEMENT DU LOUP AUTORISÉS

C’est l’énième épisode d’un feuilleton qui agite, depuis quelques mois, le monde de l’élevage dans le département bourguignon. Après l’annonce de la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili lors de sa dernière intervention à l’Assemblée nationale, le préfet de la Saône-et-Loire, Julien Charles, vient d’autoriser des tirs de prélèvement, simples ou renforcés, dans le […]

C’est l’énième épisode d’un feuilleton qui agite, depuis quelques mois, le monde de l’élevage dans le département bourguignon. Après l’annonce de la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili lors de sa dernière intervention à l’Assemblée nationale, le préfet de la Saône-et-Loire, Julien Charles, vient d’autoriser des tirs de prélèvement, simples ou renforcés, dans le périmètre de 37 communes du Charolais.

« En effet, malgré la mise en œuvre de mesures de protection, les attaques de loup sur les troupeaux d’ovins qui ont débuté fin juin, se poursuivent dans le Charolais et portent à 119 le nombre d’ovins tués et à 51 celui des animaux blessés. La mise en œuvre depuis trois mois des différents volets du plan (protection en urgence des troupeaux, indemnisation, déclinaison graduelle du protocole d’intervention sur le loup) n’a pas empêché les attaques qui demeurent », explique le secrétariat de la préfecture. « Les opérations sont organisées sous la responsabilité de la louveterie et de l’office français de la biodiversité (OFB), dans le respect des conditions de l’arrêté ministériel du 19 février 2018. Les chasseurs formés et habilités par arrêté préfectoral peuvent également participer aux opérations. »

Début septembre, des éleveurs en colère avaient déposé les carcasses de brebis tuées par le loup devant la sous-préfecture de Charolles pour demander l’autorisation d’effectuer des tirs de défense en cas d’attaque de leurs troupeaux. Plusieurs voix, notamment politiques, ont apporté leur soutien à la filière en interpellant, notamment, le Premier Ministre, Jean Castex, sur la situation en Saône-et-Loire.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet