Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SAÔNE-ET-LOIRE : GILLES PLATRET, TÊTE DE LISTE DES ÉLECTIONS RÉGIONALES

Il l’avait annoncé lors de la rentrée politique des Républicains de Saône-et-Loire dimanche dernier à Saint-Désert. C’est désormais officiel : Gilles Platret conduira la liste des droites (Les Républicains/UDI) avec le député du Jura, Jean-Marie Sermier lors des prochaines élections régionales en Bourgogne Franche-Comté. Ces dernières devraient se tenir en mars 2021. L’actuel président du […]

Il l’avait annoncé lors de la rentrée politique des Républicains de Saône-et-Loire dimanche dernier à Saint-Désert. C’est désormais officiel : Gilles Platret conduira la liste des droites (Les Républicains/UDI) avec le député du Jura, Jean-Marie Sermier lors des prochaines élections régionales en Bourgogne Franche-Comté. Ces dernières devraient se tenir en mars 2021.

L’actuel président du conseil départemental de Côte-d’Or et ancienne tête de liste, battue, lors des élections de 2015, François Sauvadet, avait fait savoir quelques mois plus tôt qu’il ne repartirait pas en campagne. À droite, les instances avaient à cœur d’éviter les bisbilles intestines apparues lors de la précédente élection pour la nomination d’une tête de liste commune. François Sauvadet  (UDI) et Alain Joyandet (Les Républicains) s’étaient livré, en effet, à une guerre fratricide. Finalement, c’est la liste du Parti socialiste et ses alliés conduite par Marie-Guite Dufay qui l’avait emportée.

Étoile montante de la droite, vice-président national des Républicains, Gilles Platret entend  bien surfait sur la vague des élections municipales. Réélu au premier tour à la mairie de Chalon-sur-Saône, il souhaite redonner toute sa place aux territoires ruraux de Bourgogne et de Franche-Comté. Celui qui est aussi co-président de la commission laïcité de l’Association des maires de France (AMF) s’est fait connaître en prenant des positions prêtant parfois à controverse. 
En 2015, il était revenu au menu unique dans les cantines scolaires de sa ville. En 2016, il avait rendu obligatoire l’usage de la langue française dans les chantiers du bâtiment de sa commune afin d’endiguer l’arrivée de travailleurs détachés. Plus récemment, il a interpellé le Premier Ministre, Jean Castex, sur la nécessité d’une « régulation plus sévère » de la population de loups en France à la suite d’attaques attribuées au prédateur sur des troupeaux en Saône-et-Loire.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet