Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SAÔNE-ET-LOIRE : LES HOMMES POLITIQUES DIVISÉS SUR LE RECONFINEMENT

Depuis samedi dernier, la Saône-et-Loire faisait partie des départements concernés par le couvre-feu comme la Côte-d’Or et le Jura, en Bourgogne-Franche-Comté. Les nouvelles mesures annoncées par le Président de la République, mercredi, pour faire face à la recrudescence de cas liés à la pandémie n’ont pas manqué de faire réagir le personnel politique, tous bords […]

Depuis samedi dernier, la Saône-et-Loire faisait partie des départements concernés par le couvre-feu comme la Côte-d’Or et le Jura, en Bourgogne-Franche-Comté. Les nouvelles mesures annoncées par le Président de la République, mercredi, pour faire face à la recrudescence de cas liés à la pandémie n’ont pas manqué de faire réagir le personnel politique, tous bords confondus.
La présidente PS du conseil régional, Marie-Guite Dufay, a publié, dès la fin de l’allocution présidentielle, un communiqué dans lequel elle estime que la décision de ce reconfinement « semblait inévitable » au regard de l’évolution de la situation sanitaire.

« De façon générale, dans ce contexte préoccupant pour tous nos concitoyens, le maître-mot doit être la solidarité : solidarité par la responsabilité individuelle, solidarité dans les décisions des acteurs publics grâce à un dialogue resserré avec tous les acteurs, et une coopération étroite avec l’État. »

La députée PS de la quatrième circonscription de Saône-et-Loire, Cécile Untermaier, a fait part, quant à elle, de son inquiétude sur son compte Twitter. « Sans être ministre de la santé, je redoute un confinement moins sévère que le précédent alors que les chiffres sont encore plus préoccupants. »

Le maire Les Républicains de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, a délivré quant à lui une critique plutôt acerbe de la gestion de la crise par Émmanuel Macron, sur Franceinfo. « On attendait tout de même les moyens de retisser la confiance. Pour qu’une politique anti-épidémie réussisse, il faut que la population y adhère. Elle ne peut y adhérer que s’il y a un degré de confiance entre elle et le pouvoir. La confiance, elle se prouve. Il aurait été bon que ce soir, le chef de l’État reconnaisse un certain nombre d’erreurs. »

Même son de cloche, pour Marie-Claude Jarrot, maire Les Républicains de Montceau-les-Mines, qui déplore l’impact économique de ces nouvelles mesures, elle se dit « très triste pour nos commerces de centre-ville et de quartiers qui subissent de plein fouet cette crise sanitaire ».

Rémi Rébeyrotte, le député La République en marche de la première circonscription a approuvé, sans surprise, sur sa page Facebook, le reconfinement et salué « l’unité nationale pour faire face aux enjeux de la pandémie de Covid-19 » lors du vote de confiance au Gouvernement de Jean Castex.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet