Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SAÔNE-ET-LOIRE : LES HOMMES POLITIQUES DIVISÉS SUR LE RECONFINEMENT

Depuis samedi dernier, la Saône-et-Loire faisait partie des départements concernés par le couvre-feu comme la Côte-d’Or et le Jura, en Bourgogne-Franche-Comté. Les nouvelles mesures annoncées par le Président de la République, mercredi, pour faire face à la recrudescence de cas liés à la pandémie n’ont pas manqué de faire réagir le personnel politique, tous bords […]

Depuis samedi dernier, la Saône-et-Loire faisait partie des départements concernés par le couvre-feu comme la Côte-d’Or et le Jura, en Bourgogne-Franche-Comté. Les nouvelles mesures annoncées par le Président de la République, mercredi, pour faire face à la recrudescence de cas liés à la pandémie n’ont pas manqué de faire réagir le personnel politique, tous bords confondus.
La présidente PS du conseil régional, Marie-Guite Dufay, a publié, dès la fin de l’allocution présidentielle, un communiqué dans lequel elle estime que la décision de ce reconfinement « semblait inévitable » au regard de l’évolution de la situation sanitaire.

« De façon générale, dans ce contexte préoccupant pour tous nos concitoyens, le maître-mot doit être la solidarité : solidarité par la responsabilité individuelle, solidarité dans les décisions des acteurs publics grâce à un dialogue resserré avec tous les acteurs, et une coopération étroite avec l’État. »

La députée PS de la quatrième circonscription de Saône-et-Loire, Cécile Untermaier, a fait part, quant à elle, de son inquiétude sur son compte Twitter. « Sans être ministre de la santé, je redoute un confinement moins sévère que le précédent alors que les chiffres sont encore plus préoccupants. »

Le maire Les Républicains de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, a délivré quant à lui une critique plutôt acerbe de la gestion de la crise par Émmanuel Macron, sur Franceinfo. « On attendait tout de même les moyens de retisser la confiance. Pour qu’une politique anti-épidémie réussisse, il faut que la population y adhère. Elle ne peut y adhérer que s’il y a un degré de confiance entre elle et le pouvoir. La confiance, elle se prouve. Il aurait été bon que ce soir, le chef de l’État reconnaisse un certain nombre d’erreurs. »

Même son de cloche, pour Marie-Claude Jarrot, maire Les Républicains de Montceau-les-Mines, qui déplore l’impact économique de ces nouvelles mesures, elle se dit « très triste pour nos commerces de centre-ville et de quartiers qui subissent de plein fouet cette crise sanitaire ».

Rémi Rébeyrotte, le député La République en marche de la première circonscription a approuvé, sans surprise, sur sa page Facebook, le reconfinement et salué « l’unité nationale pour faire face aux enjeux de la pandémie de Covid-19 » lors du vote de confiance au Gouvernement de Jean Castex.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

L’ASSOCIATION OSE NETTOIE LE BOIS DE LA GRANGE DE MONCEAUX DE DÉCHETS, AIDÉE PAR LES ROMS INSTALLÉS LÀ

DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’association de bénévoles Organe de sauvetage écologique (OSE) a poursuivi son combat contre les dépôts sauvages au Bois de la Grange, au Val Maubuée. Les Roms qui campent là ont donné un sérieux coup de main pour collecter et les collectivités territoriales, pour emporter les tonnes de déchets. Par ailleurs les gendarmes vont veiller en permanence sur les sites naturels de Seine-et-Marne.