Le ministère de la Culture a annoncé que le projet du groupement international Arts Campus avait été retenu dans le cadre de la requalification du quartier des Héronnières.

Attachées au château de Fontainebleau, les anciennes écuries royales vont ainsi accueillir un campus international d’excellence dédié aux arts, au design et au management culturel.

 L’appel a projet avait été lancé fin 2018 par l’établissement public du château de Fontainebleau et visait à réhabiliter cet vaste ensemble patrimonial désaffecté, construit sous le règne de Louis XV. Classé au titre des monuments historiques en 2008, le quartier des Héronnières qui abritait jadis la grande écurie du Roi avant d’être rattaché au ministère de la Guerre à la fin du Second Empire attendait un second souffle.

 « Ce quartier est constitué de 11 bâtiments formant un quadrilatère entourant un bâtiment central d’une surface bâtie d’environ 12.000 mètres-carrés. Il est situé sur la frange Sud-Est du domaine national, jouxte au sud-ouest la forêt domaniale et, à l’Est, les terrains militaires du clos des Ébats. Inoccupés parce que ne correspondant à aucun besoin, ni présent ni futur du château, soumis à des actes de vandalisme, les bâtiments se sont fortement dégradés, compromettant gravement leur sauvegarde », explique le ministère de la Culture.

En 2025, le site va se métamorphoser en pôle d’enseignement et d’apprentissage, de co-création et d’innovation dédié à tous les expressions artistiques qui accueillera 10.000 étudiants sur des cycles différenciés. « Dotés d’un master, ces étudiants proviendront d’universités étrangères installées sur tous les continents. Le campus proposera également des académies d’excellence et hébergera une résidence d’artistes et de start-ups culturelles. » Portée par le consortium international Arts Campus, cette vaste opération de requalification représente un investissement de 87 millions d’euros.  

 « Ce projet de réhabilitation exemplaire illustre la dynamique engagée par le château depuis 10 ans. Notre mission est en effet, avec l’aide de partenaires publics ou privés, de préserver ce patrimoine remarquable et de le rendre accessible au public le plus large. Cette reconversion s’inscrit dans la continuité des projets portés par l’Établissement et les collectivités locales en faveur de l’attractivité du territoire et du rayonnement culturel, à l’échelle internationale », se félicite Jean-François Hebert, président du château de Fontainebleau.

(Visited 68 times, 1 visits today)

Vous souhaitez devenir contributeur ?
Contactez-nous: redaction@lemediaa.com

Close
Lorem Praesent eleifend porta. id, odio commodo
0 Partages
Tweetez
Partagez
Partagez