Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SEINE-ET-MARNE : BIENTÔT UN RUCHER MUNICIPAL À MONTEREAU-FAULT-YONNE ?

Son objectif est de favoriser la biodiversité en y apportant une dimension pédagogique. « Si les abeilles disparaissent, les jours de l’Homme sont comptés », cette citation attribuée  parfois à Albert Einstein (qui pourtant ne l’aurait jamais prononcée), résume néanmoins, à elle seule, le besoin impérieux de préserver les abeilles. C’est le sens du projet porté par […]

Son objectif est de favoriser la biodiversité en y apportant une dimension pédagogique.

« Si les abeilles disparaissent, les jours de l’Homme sont comptés », cette citation attribuée  parfois à Albert Einstein (qui pourtant ne l’aurait jamais prononcée), résume néanmoins, à elle seule, le besoin impérieux de préserver les abeilles. C’est le sens du projet porté par la ville de Montereau-Fault-Yonne dans le cadre du budget participatif du conseil régional d’Île-de-France.

Sur un terrain lui appartenant, proche de la rue des Boulains et de la rue des Grandes Berges, la mairie souhaite y installer un rucher municipal « pour protéger les abeilles, véritables bio-indicateurs de santé environnementale, et favoriser la biodiversité ». Parmi ses objectifs, la municipalité entend valoriser la production de miel et favoriser la pollinisation. Elle souhaite, par ailleurs, « fédérer les apiculteurs locaux et développer une apiculture urbaine respectueuse et responsable » et « favoriser la biodiversité en préservant les colonies d’abeilles dont le développement dépend étroitement de la qualité de l’environnement et donc de notre santé ».

Si l’initiative monterelaise est retenue, une fête du miel et des produits apicoles pourrait voir le jour ainsi que des ateliers et des conférences autour de la biodiversité. Le volet pédagogique n’est pas oublié puisque les écoles et les structures d’encadrement de la jeunesse seraient étroitement associées à la vie du rucher.

Les Franciliens ont jusqu’au 8 mars prochain pour se prononcer sur la faisabilité du projet qui mobiliserait près de 7000 euros.

Plus d’informations sur ville-montereau77.fr

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet