Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SEINE-ET-MARNE : « DES RUCHES CONNECTÉES » À VOISENON

Économie circulaire, mobilité durable, biodiversité ou encore transition énergétique, l’intercommunalité francilienne a choisi de mobiliser les jeunes de 15 à 25 ans sur le thème du développement durable. Objectif : proposer un projet en lien avec l’une des thématiques environnementales soutenu par une subvention de 70 % du montant prévisionnel. Parmi les lauréats, les collégiens […]

Économie circulaire, mobilité durable, biodiversité ou encore transition énergétique, l’intercommunalité francilienne a choisi de mobiliser les jeunes de 15 à 25 ans sur le thème du développement durable.

Objectif : proposer un projet en lien avec l’une des thématiques environnementales soutenu par une subvention de 70 % du montant prévisionnel. Parmi les lauréats, les collégiens et les lycéens parrainés par l’association Familles rurales de Voisenon qui ont imaginé des ruches « connectées ».

« Le projet consiste en la mise en place d’un système de télésurveillance de ruches. Cette action permet à l’apiculteur de suivre et de surveiller à distance le poids des ruches ainsi que leur température interne et donc… leur emmiellement ! », précise la communauté d’agglomération Melun Val-de-Seine.  « Les systèmes de télétransmission ont été réalisés par les jeunes, assistés par lassociation, et seront mis en service du printemps à lautomne 2021, à Voisenon qui bénéficie dune diversité florale importante (jardins, terres agricoles, espaces boisés). »

Entièrement autonome, le kit de télétransmission fonctionne grâce à des batteries et des panneaux solaires. « Ces capteurs communiquent en wifi avec une box domotique qui gère le parc des ruches, il est aussi possible de visualiser en direct les caméras. » Le dispositif a été subventionné à hauteur de 800 euros via l’appel à projets. « Même si le projet est quelque peu ralenti à cause de la crise sanitaire, à terme, la volonté est d’accompagner le développement de produits naturels en circuits courts dans la région. » 

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

BEAUVAIS : CAROLINE CAYEUX ENTRE DANS LE NOUVEAU GOUVERNEMENT

POLITIQUE

Celle qui tient les rênes de la mairie de Beauvais depuis 2001, et s’est récemment rapprochée de la majorité présidentielle, a été nommée ministre chargée des Collectivités territoriales sous la double tutelle du ministre de l’Intérieur et des outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, Christophe Béchu.

Sa nomination à un portefeuille ministériel était attendue. Elle est, à présent, confirmée. Caroline Cayeux a été appelée par Élisabeth Borne pour occuper le poste de ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales au Gouvernement. Elle succède, en partie, à Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, battue lors des dernières élections législatives dans la sixième circonscription de l’Essonne.
Engagée depuis près de 40 ans au Rassemblement pour la République (RPR), à l’Union pour un mouvement populaire (UMP), puis chez les Républicains (LR), cette femme de droite proche de François Fillon faisait partie des 600 élus locaux à appeler à la réélection d’Emmanuel Macron, fin 2021. Conseillère régionale de Picardie de 2004 à 2011, puis sénatrice de l’Oise jusqu’en 2017, Caroline Cayeux n’avait encore jamais occupé de responsabilités ministérielles.

Réélue au premier tour

Élue en 2001 à la mairie de Beauvais, cette enseignante de formation a succédé au socialiste Walter Amsallem et a été régulièrement reconduite par les électeurs jusqu’à obtenir la majorité dès le premier tour lors des élections municipales de 2020. Elle préside, par ailleurs, depuis cette même année, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).
« Extrêmement honorée d’être nommée ministre déléguée aux collectivités territoriales. Cette marque de confiance m’honore et m’oblige. Je sais la richesse que sont nos territoires pour notre pays. Je les défendrai sans relâche, au service des habitants et des élus locaux », a-t-elle déclaré sur son compte Twitter.

Elle retrouvera au Gouvernement une autre personnalité de l’Oise, Isabelle Rome, qui a été confirmée au poste de ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.