Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SEINE-ET-MARNE : DYNAMISER NEMOURS EN DYNAMISANT LE CENTRE-VILLE

Le dispositif national « action cœur de ville » offre depuis 3 ans de redonner du tonus au centre-ville. A Nemours, un programme municipal de réhabilitation y pourvoit. Des initiatives privées, de promoteurs ou d’associations, y concourent également.

 « Action cœur de ville » est partie du constat que les villes moyennes dépérissaient par le centre. Soumises à la concurrence des centres commerciaux périphériques, les rues commerçantes se vidaient, entraînant exode des habitants, paupérisation et décrépitude des quartiers concernés. 

Comme d’autres, la municipalité de Nemours a saisi cette opportunité pour tenter de réhabiliter les locaux délaissés et redynamiser les rues désertées. Elle souhaite favoriser en même temps le développement économique et l’équilibre social des zones concernées. 

Pour ce faire, une série de projets a été présentée et validée en conseil municipal le 30 septembre dernier. Plusieurs sont en cours de réalisation, notamment des réhabilitations de logements et de locaux commerciaux, avec des transformations à la clé, comme la création de restaurants. Le coût de ce programme est estimé à 2,4 millions d’euros.  

Le programme national offre d’établir des diagnostics et de démarrer des études, mais les moyens d’action sont limités. Pour les édiles de Nemours, « les contraintes budgétaires n’ont pas permis de lancer des rénovations d’envergure. » Heureusement, des initiatives privées viennent apporter leur concours à cette redynamisation.     

Un « business man » à l’américaine 

Ce même défi a séduit Volkan Algul, un agent immobilier qui a opportunément développé une activité de promotion commerciale. Il est mandataire du réseau BSK immobilier, mais il s’y prend à sa façon, « à l’américaine », a-t-il confié à la République de Seine-et-Marne. Lui, qui se présente comme un « business man », a complètement personnalisé sa communication.

Et ça marche. Il multiplie les opérations de transformations de locaux en centre-ville et permet aux repreneurs d’y ouvrir des commerces d’avenir et de bon standing. A son actif et celui de son équipe, un centre informatique, les « burgers d’Annie », la boucherie « O’la vache », une agence M’Loc de location de matériel, etc. 

Le Moulin de Nemours 

Réhabiliter et redynamiser, c’est aussi le but de l’Association des Amis du Moulin et de l’île du Perthuis. L’ensemble du site, en bordure du Loing et à proximité du centre, a été racheté par la ville en 2014. Il est resté pour l’essentiel en jachère. Cet endroit exceptionnel mérite un aménagement prometteur d’un bel avenir.

L’association a développé un projet complet autour de la formation, d’écoles professionnelles, d’activités culturelles et sportives, le Campus du Moulin. Elle a trouvé le soutien de Valérie Lacroute, la maire de Nemours, mais aussi de l’acteur Jean Dujardin, qui, enfant, venait jouer dans l’île du Perthuis. Reste à concrétiser le projet, à la faire valider officiellement, à en préciser le détail et à trouver les financements. Et ça, c’est une autre paire de manches. 

Crédit photos: Max Topchii- Adobestock.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

SEINE-ET-MARNE

SEINE-ET-MARNE : UNE VASTE FERME SOLAIRE LANCE LA MUTATION COMPLÈTE DE LA RAFFINERIE DE GRANDPUITS

ÉNERGIE

L’ancienne raffinerie de Grandpuits est en pleine reconversion. TotalEnergies y a comme objectif « zéro pétrole ». La première étape s’achève d’ici décembre prochain, avec la mise en service d’une ferme solaire de 28 hectares. Trois autres productions complèteront l’ensemble : le recyclage de plastiques ; la fabrication de plastiques alternatifs ; et celle de biocarburant pour les avions.