Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SEINE-ET-MARNE : FONDAMENTAL LANCE LA PLATEFORME ÉCOUTE ÉTUDIANTS ÎLE-DE-FRANCE

Depuis quelques semaines, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer les conditions de précarité psychologique que vivent les étudiants depuis la mise en place des mesures sanitaires. Parmi les premières organisations à s’inquiéter de cette détresse grandissante observée chez les étudiants, la fondation FondaMental n’a cessé d’alerter le Gouvernement sur cette situation.  « Privés de cours, […]

Depuis quelques semaines, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer les conditions de précarité psychologique que vivent les étudiants depuis la mise en place des mesures sanitaires. Parmi les premières organisations à s’inquiéter de cette détresse grandissante observée chez les étudiants, la fondation FondaMental n’a cessé d’alerter le Gouvernement sur cette situation. 

« Privés de cours, de vie sociale, de sports, inquiets pour leur proches, pour leur avenir, en proie à des difficultés financières, la santé mentale des étudiants est mise à rude épreuve par la Covid-19. Les données nationales et internationales le prouvent : stress, troubles du sommeil, anxiété, stress post-traumatique, dépression et idées suicidaires ont considérablement augmentés.  Il était urgent de déployer une plateforme qui leur vienne en aide avec des conseils, des stratégies dauto-aide et des téléconsultations gratuites », explique Marion Leboyer, directrice de la fondation de coopération scientifique, dédiée à la lutte contre les troubles psychiatriques majeurs.

Mise en œuvre avec le soutien du conseil régional d’Île-de-France, cette plateforme, anonyme et gratuite, conçue par des professionnels de la santé mentale, est accessible d’un smartphone ou d’un ordinateur. Elle leur « propose de faire le point sur la situation psychologique actuelle et de bénéficier dune à trois téléconsultations prises en charge par la région Île-de-France, avec des psychologues spécialistes du stress post-traumatique ».

Plus d’informations sur ecouteetudiants-iledefrance.fr

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet

OISE

BEAUVAIS : CAROLINE CAYEUX ENTRE DANS LE NOUVEAU GOUVERNEMENT

POLITIQUE

Celle qui tient les rênes de la mairie de Beauvais depuis 2001, et s’est récemment rapprochée de la majorité présidentielle, a été nommée ministre chargée des Collectivités territoriales sous la double tutelle du ministre de l’Intérieur et des outre-mer, Gérald Darmanin, et du ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires, Christophe Béchu.

Sa nomination à un portefeuille ministériel était attendue. Elle est, à présent, confirmée. Caroline Cayeux a été appelée par Élisabeth Borne pour occuper le poste de ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales au Gouvernement. Elle succède, en partie, à Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, battue lors des dernières élections législatives dans la sixième circonscription de l’Essonne.
Engagée depuis près de 40 ans au Rassemblement pour la République (RPR), à l’Union pour un mouvement populaire (UMP), puis chez les Républicains (LR), cette femme de droite proche de François Fillon faisait partie des 600 élus locaux à appeler à la réélection d’Emmanuel Macron, fin 2021. Conseillère régionale de Picardie de 2004 à 2011, puis sénatrice de l’Oise jusqu’en 2017, Caroline Cayeux n’avait encore jamais occupé de responsabilités ministérielles.

Réélue au premier tour

Élue en 2001 à la mairie de Beauvais, cette enseignante de formation a succédé au socialiste Walter Amsallem et a été régulièrement reconduite par les électeurs jusqu’à obtenir la majorité dès le premier tour lors des élections municipales de 2020. Elle préside, par ailleurs, depuis cette même année, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT).
« Extrêmement honorée d’être nommée ministre déléguée aux collectivités territoriales. Cette marque de confiance m’honore et m’oblige. Je sais la richesse que sont nos territoires pour notre pays. Je les défendrai sans relâche, au service des habitants et des élus locaux », a-t-elle déclaré sur son compte Twitter.

Elle retrouvera au Gouvernement une autre personnalité de l’Oise, Isabelle Rome, qui a été confirmée au poste de ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.