Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SEINE-ET-MARNE : LA TÉLÉCONSULTATION, UNE SOLUTION POUR LUTTER CONTRE LA DÉSERTIFICATION MÉDICALE ?

Trois sont d’ores et déjà en service en Seine-et-Marne, à Nangis, à Chelles et à Moret-Seine-et-Loing. Cette année, sept autres vont être installées sur le territoire. Les cabines de téléconsultation connectées sont amenées à se généraliser dans le département face au manque récurrent de médecins généralistes. « Chaque année en moyenne, 75 médecins cessent leur activité […]

Trois sont d’ores et déjà en service en Seine-et-Marne, à Nangis, à Chelles et à Moret-Seine-et-Loing. Cette année, sept autres vont être installées sur le territoire. Les cabines de téléconsultation connectées sont amenées à se généraliser dans le département face au manque récurrent de médecins généralistes. « Chaque année en moyenne, 75 médecins cessent leur activité en Seine-et-Marne, alors que seulement 25 médecins s’y installent. Pour inverser cette tendance et après une phase de diagnostic approfondie, le département a engagé un véritable plan de reconquête de l’offre médicale en adoptant le Pacte santé 77 en juin 2020 », explique le conseil départemental.

Cette solution innovante développée par la société H4D permet de mettre en relation un patient, sans médecin traitant ou qui n’a pu obtenir un rendez-vous rapidement, avec un médecin généraliste via un dispositif de visio-conférence. Sous la direction du praticien, le patient effectue lui-même les opérations d’auscultation comme la prise de température ou de tension artérielle. « La consultation dure de 20 à 30 minutes et se déroule dans les mêmes conditions qu’une visite en cabinet classique. Le médecin peut établir un diagnostic à distance et, si besoin, délivrer une ordonnance imprimée directement dans la cabine. Le service est uniquement destiné à des consultations de médecine générale. Cependant, le médecin pourra, selon son diagnostic, prescrire au patient des examens complémentaires ou une consultation chez un médecin spécialiste. »

Parallèlement, le conseil départemental de Seine-et-Marne s’est engagé à recruter, en 2021, dix médecins généralistes salariés afin de soutenir les zones géographiques les plus touchées par la désertification médicale.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet