Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SEINE-ET-MARNE : LE CINÉMA MAJESTIC VA ROUVRIR À MEAUX, MAIS PAS AVANT LA FIN DE L’AN PROCHAIN

Alors qu’il est fermé depuis 2020 et que la rénovation est bloquée, un accord a finalement été conclu entre son propriétaire, l’UGC, et la mairie. Celle-ci a dû faire des concessions pour obtenir la reprise des travaux. Ils débuteront au printemps prochain pour s’achever fin 2023. Il y aura 7 salles différentes, ainsi qu’une brasserie attenante.

Le Majestic, c’est LE cinéma de la ville, il est cependant fermé depuis plus de 2 ans pour travaux. Une rénovation est prévue, mais le chantier est à l’arrêt depuis un an et demi. Ses palissades, heureusement couvertes de peintures colorées évoquant l’histoire du 7ème art, s’étirent en centre-ville. Le contentieux est né de travaux rendus nécessaires par la fragilisation d’un immeuble de l’îlot de l’Arbalète, mitoyen du cinéma. 

Le Majestic, affaire familiale, est racheté par l’UGC (ex-Union générale cinématographique) en 2016. En octobre 2020, en raison de la menace représentée par l’îlot voisin sur les murs duquel des failles apparaissent, la mairie prend un arrêté de péril. Le cinéma est englobé dans le périmètre interdit. Un an plus tard, suite à des travaux d’étayage du bâtiment concerné, un nouvel arrêté sort le Majestic de la zone dangereuse.

Son propriétaire annonce alors des travaux de rénovation, pour redonner plus d’allure au complexe, qui va passer de 7 à 9 salles. 

Mais rien ne se passe. Régulièrement annoncés, la reprise du chantier semble traîner. En réalité, la crise du covid est passée par là. Depuis, la fréquentation des cinémas est en berne. L’UGC doit revoir son plan financier, dont l’équilibre n’est plus du tout assuré. Il lui faut trouver un moyen de garantir son investissement.

De son côté, Jean-François Copé a déjà annoncé deux fois en vain la reprise des travaux. Le maire de Meaux tient à redonner un visage attrayant au centre-ville et à ce que les cinéphiles de la ville, dont beaucoup de jeunes, puissent de nouveau « se faire un toile ».   

Accord durement négocié 

Les discussions sont âpres et Jean-François Copé prend en main le dossier. Il remonte jusqu’à la direction générale de l’UGC, qui se montre aussi ferme. Les deux parties ont des discussions acharnées pendant des mois, avec des moments de rupture. Au bout du compte, un accord est trouvé. Il a été entériné ce vendredi 14 octobre par le conseil municipal. 

La ville a accepté de céder les murs du Majestic à l’UGC, pour 900 000 euros. Le prix paraît assez modique vu l’emplacement, mais il s’explique par l’ampleur des travaux à réaliser. Le temps de peaufiner les plans et de mobiliser les différents corps de métier, les travaux devraient reprendre au printemps prochain, avec pour objectif la réouverture du cinéma avant Noël 2023.    

Lustre retrouvé

L’UGC a ramené de 9 à 7 salles, comme auparavant, la dimension du futur complexe. Mais elle a aussi choisie de redonner tout son lustre au Majestic. L’accueil se fera dans le hall principal, comme à l’époque du théâtre. Cette entrée retrouvera toute sa majesté, avec une configuration « en cathédrale ». Les projets de l’investisseur comprennent aussi la création d’une brasserie donnant rue de l’Arbalète. 

Dans le même esprit, la ville a décidé de soigner les abords du Majestic. Le parvis sera aménagé, élargi et réservé aux piétons. Les spectateurs retrouveront ainsi dès l’extérieur le plaisir d’aller au cinéma, avant de se lover dans des fauteuils confortables dans des salles bénéficiant des derniers progrès en matière d’image et de son. De quoi accepter de patienter encore une bonne année…       

Crédit photos: MixMedia – GettyImages.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet