Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SEINE-ET-MARNE : L’INQUIÉTUDE GRANDIT À ROISSY

Depuis cet été, le torchon brule entre les syndicats et la direction d’Aéroports de Paris (ADP). À la suite de la baisse du trafic aérien liée à la crise sanitaire, le groupe dirigé par Augustin de Romanet cherche à réduire la masse salariale afin de revenir à l’équilibre l’année prochaine. Fin août, les deux organisations […]

Depuis cet été, le torchon brule entre les syndicats et la direction d’Aéroports de Paris (ADP). À la suite de la baisse du trafic aérien liée à la crise sanitaire, le groupe dirigé par Augustin de Romanet cherche à réduire la masse salariale afin de revenir à l’équilibre l’année prochaine.

Fin août, les deux organisations syndicales majoritaires, la CGT et la CGC, avaient refuser de participer à la réunion du comité social économique (CSE) consacrée au plan de restructuration. En cause : la mise en place d’un accord de rupture conventionnelle collective (RCC) et d’un accord de performance collective (APC). Afin de réaliser près de 60 millions d’euros par an d’économies, ADP pourrait organiser, selon eux, le départ volontaire de 700 personnes sur un effectif de 6.300 salariés. En août, le trafic aérien aurait baissé des deux tiers par rapport à l’an dernier à la même époque. 

Directement concernés, les salariés du site Roissy-Charles-de-Gaulle ont manifesté leur inquiétude, jeudi dernier. À l’appel de la CGT, ils étaient 700 à déposer un préavis de grève, parmi lesquels une majorité de collaborateurs appartenant au service d’ingénierie et d’aménagement des infrastructures du groupe, directement impactés par la chute de l’activité. Ces derniers remettent en cause bien-fondé du plan de restructuration qui prévoit, notamment, une prolongation de la période de chômage partiel. D’après les représentants syndicaux, ces mesures anticiperaient une privation future des activités d’ADP.

Ils demandent, en outre, à l’État de prendre position sur ce dossier épineux à l’heure où la convention citoyenne sur le climat recommande une augmentation de la taxation des activités de transport aérien.  

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet