Nos régions
Carte de la France - Grand-Est
Carte de la France - Bourgogne-Franche-Comté
Carte de la France - Île-de-France
Carte de la France - Occitanie
Carte de la France - Haut-de-France
Plus

SEINE-ET-MARNE : PHILIPPE LUSTRAT SUBLIME LA FAUNE DE LA FORÊT DE FONTAINEBLEAU

Depuis plus de quarante ans, ce passionné de faune et de flore parcourt le domaine avec un enthousiasme inchangé. Nul ne connaît aussi bien la forêt de Fontainebleau que Philippe Lustrat. Depuis son enfance, le sexagénaire emprunte sans relâche les sentiers du massif boisé dans ses moindres recoins avec pour seul objectif d’étudier et d’observer […]

Depuis plus de quarante ans, ce passionné de faune et de flore parcourt le domaine avec un enthousiasme inchangé.

Nul ne connaît aussi bien la forêt de Fontainebleau que Philippe Lustrat. Depuis son enfance, le sexagénaire emprunte sans relâche les sentiers du massif boisé dans ses moindres recoins avec pour seul objectif d’étudier et d’observer la faune. En 1998, il publiait déjà son premier ouvrage sur les animaux de la forêt de Fontainebleau aux éditions du Puits Fleuri. C’est pour montrer son visage actuel qu’est sorti, il y a quelques jours chez le même éditeur, un second livre consacré à son sujet de prédilection. Car l’enthousiasme de Philippe Lustrat pour ces animaux est resté le même.

« Pour moi, c’est toujours un enchantement d’apercevoir un animal dans son milieu naturel », confie le photographe. « Que ce soit les cerfs, les sangliers, les renards ou les petits amphibiens, je prends beaucoup de plaisir à les photographier et à les observer dans ce cadre magnifique. » Même si, depuis ses débuts, les techniques d’étude et d’observation ont évolué, Philippe Lustrat plaide toujours pour le respect de l’environnement et de sa faune lorsqu’une personne lui demande des conseils. « À l’époque du brame des cerfs, beaucoup de personnes souhaitent les approcher et les prendre en photo. Il faut rester prudent, les respecter et surtout ne pas les déranger ».

Des préconisations qu’applique avec d’autant plus de rigueur le Seine-et-Marnais lorsque ce dernier se livre à son autre passion : observer et photographier les ours et les loups en Roumanie, dans les Carpates. « Approcher les ours peut être très dangereux quant aux loups, il faut s’armer de patience car ce sont des animaux très discrets qui sont très difficiles à déceler. » Un exercice pour lequel Philippe Lustrat devra attendre des jours meilleurs.

Vous souhaitez vous exprimer sur un sujet ?

Comment devenir contributeur

Sur le même sujet